Out here it is different - The California Camera Club and community imagination through collective photographic practices : toward a critical historiography, 1890-1915

par Carolin Görgen

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères. Langue et cultures des sociétés anglophones

Sous la direction de François Brunet et de Dominique de Font-Réaulx.

  • Titre traduit

    Out here it is different - Le California Camera Club et l’imagination d’une communauté à travers les pratiques collectives de la photographie : vers une historiographie critique, 1890-1915


  • Résumé

    Le California Camera Club, un collectif de photographes amateurs et professionnels actif à San Francisco notamment entre 1890 et 1915, est une organisation constamment marginalisée dans l’histoire de la photographie et de l’Ouest américain. En adoptant une double approche d’histoire culturelle et matérielle, cette thèse éclaire une gamme d’activités et de productions de ce club largement inconnu, qui ont contribué à forger l’identité d’une communauté éloignée de l’Ouest. Par son approche inclusive, réunissant plus de 400 membres en 1900, le club doit être considéré comme une organisation localement ancrée, qui se sert de la photographie pour produire un récit esthétiquement attirant et historiquement cohérent de la ville et de l’État. Malgré son chevauchement chronologique avec le pictorialisme et son ambition de faire reconnaître le médium parmi les beaux-arts, le corpus du club ne peut être inséré dans un canon d’histoire de l’art de la photographie. En se basant sur diverses stratégies de diffusion et d’exposition, les membres adoptent plutôt une approche collective qui transforme l’aspiration à la reconnaissance en un désir de légitimation régionale. À travers une analyse de pratiques photographiques, d’usages et d’itinéraires des objets, cette thèse retrace la construction d’une représentation idiosyncratique de la culture et de l’histoire californiennes par un club qui participe à la conquête d’une place légitime pour l’État sur la scène nationale. En mettant l’accent sur la dimension collective de la photographie, cette analyse montre comment sa pratique dans un territoire isolé mène à la construction imaginaire d’une communauté dotée d’une compréhension commune de ses valeurs esthétiques et de son histoire. L’enjeu de cette thèse est ainsi de réviser un schéma linéaire et étroit de l’histoire de la photographie en élargissant les perspectives géographiques, socioculturelles et archivistiques


  • Résumé

    The California Camera Club, a collective of amateur and professional photographers, most active in San Francisco between 1890 and 1915, represents a constantly marginalized organization in the history of photography and of the American West. By adopting a two-fold cultural-historical and material approach, this thesis sheds light on a largely unknown variety of Club activities and productions that served as meaningful elements to forge the identity of a remote Western community. Through its inclusive outlook, unifying more than 400 members in 1900, the Club must be considered a locally embedded organization that mobilized photography to produce an aesthetically pleasing and historically coherent narrative of the city and the state. Despite its chronological position in the period of Pictorialism and the striving for institutional recognition, the Club corpus cannot be inserted into an art-historical canon of photography. Rather, by drawing on diverse strategies of dissemination and exhibition, the members adopted a collective approach to the medium that turned the striving for institutional recognition into a desire for regional legitimation. Through an examination of photographic practices, uses, and object trajectories, this thesis traces the construction of an idiosyncratic representation of Californian culture and history by the Club, which actively assisted the state’s search for a legitimate national place. By focusing on the collective dimension of photography, the analysis demonstrates how the practice in an isolated territory led to the imagination of a community with shared aesthetic and historical understandings. The object of this thesis is to revise both linear and narrow tropes in the history of photography by broadening its geographic, sociocultural, archival perspectives


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Out here it is different - The California Camera Club and community imagination through collective photographic practices : toward a critical historiography, 1890-1915


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Out here it is different - The California Camera Club and community imagination through collective photographic practices : toward a critical historiography, 1890-1915
  • Détails : 2 vol. (667, 143 p.)
  • Notes : Thèse en double diplômation avec l'Ecole du Louvre.
  • Annexes : Bibliogr. p. 599-632. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.