Anthropologie et esthétique du croire dans l'oeuvre poétique d'Aragon, du Crève-coeur au Fou d’Elsa (1939-1963)

par Johanne Le Ray

Thèse de doctorat en Langues et littératures françaises. Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Nathalie Piégay-Gros.

Le président du jury était Carine Trévisan.

Le jury était composé de Nathalie Piégay-Gros, Carine Trévisan, Jean-Louis Jeannelle, Corinne Grenouillet, Daniel Bougnoux.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Jeannelle, Corinne Grenouillet.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet le rapport d’Aragon à la croyance à travers l’examen de son oeuvre poétique, du Crève-coeur au Fou d’Elsa. Si l’engagement n’est pas son unique expression, l’amour fonctionnant comme pôle d’attraction complémentaire, le besoin de croire a trouvé dans la rencontre avec le communisme une incarnation à la fois providentielle et problématique, qui met l’oeuvre à l’épreuve. Après avoir analysé la façon dont la « rupture de cadre » due à la guerre permet à Aragon de renouer avec la poésie, vecteur privilégié d’une foi polymorphe qu’elle reflète autant qu’elle l’alimente, on voit le poète prendre pleinement la mesure de son rôle et endosser la posture hugolienne du prophète, assignant à l’écriture une vocation pragmatique très forte tout en faisant fond sur un syncrétisme éblouissant qui mêle constamment références religieuses et enjeux politiques de défense nationale. Cette période effervescente se clôt avec l’entrée dans la Guerre froide, qui se caractérise par une démarche gestionnaire des emblèmes plus spécifiquement communistes et la dégradation du poème en catéchèse, sur fond de dénégation de la crise de la croyance. C’est en affrontant poétiquement cette crise, en faisant place aux étranglements de la voix, que Le Roman inachevé peut la surmonter, livrant un constat lacunaire et ambivalent sur la perte de l’utopie. Le tournant mystique pris par Le Fou d’Elsa permet de figurer par le destin de Grenade la tragédie de l’Histoire et de préserver, au prix de la déréalisation de l’objet aimé, la passion d’un absolu désormais orphelin de toute incarnation politique.

  • Titre traduit

    Anthropology and aesthetic of belief in Aragon’s poetical œuvre, from Le Crève-cœur to Le Fou d’Elsa (1939-1963)


  • Résumé

    This doctoral thesis explores the complex set of beliefs espoused by Louis Aragon in his poetical oeuvre from Le Crève-coeur to Le Fou d'Elsa. He drew his inspiration from love and the support for the communist cause. Aragon's life-long commitment to communism was providential and problematic - it put his literary prowess to the test. This thesis examines how the second world war marked a turning point in his life and how it prompted him to resume writing poems. He became a prophet who relentlessly paced his quarterdeck bellowing hugolian stanzas that combined religious references with national politics. In his poems the captain-prophet spelt out the grammar of the all-encompassing communist militant. Aragon then rethinks the role of the poem and transcends its limitations, his aesthetics being based on efficiency. These times came to an end with the advent of the cold war during which he doggedly preached the gospel of communism. His poems recited the catechism and painted the glorious emblems of his faith. He confronted the crisis as a poet and overcame it in Le Roman inachevé by denouncing in an ambivalent whisper the demise of the utopian ideal. In Le Fou d'Elsa Aragon mustered his mystical powers to reveal the tragic dimension of History through the ordeal and fall of Grenada. He was intent on preserving and reaffirming the preeminence of the passionate search for an absolute now devoid of any political motive.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.