Etude des propriétés génétiques et fonctionnelles des variants du virus de l'hépatite C lors d'évènements de transmission

par Thibault Guinoiseau

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Catherine Gaudy-Graffin.

Soutenue le 29-01-2018

à Tours , dans le cadre de École doctorale Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (Centre-Val de Loire) , en partenariat avec SST/12/U INSERM 966 - MAVIVH -Morphogénèse et Antégénicité du VIH et des Virus des Hépatites (équipe de recherche) .

Le président du jury était Patrick Vourc'h.

Le jury était composé de François Helle, Evelyne Schvoerer, Denys Brand, Nicole Ngo Giang Huong.

Les rapporteurs étaient François Helle, Evelyne Schvoerer.


  • Résumé

    Chez un individu infecté, le VHC circule sous la forme d’une population de variants viraux appelés quasi-espèce. Lors d’un évènement de transmission, certains variants viraux sont préférentiellement transmis et un effondrement de la diversité virale chez l’individu nouvellement infecté est souvent observé. Les propriétés électives de ces variants ainsi que leur rôle dans l’évolution clinique sont méconnus. L’objectif de cette étude est d’identifier si des déterminants moléculaires situés au niveau des glycoprotéines d’enveloppe du VHC sont associés à une plus grande capacité de transmission. Les propriétés fonctionnelles des variants transmis et non transmis seront étudiées, en particulier la sensibilité à la neutralisation autologue. Les échantillons étudiés proviennent de couples mère-enfant infectés chroniquement par le VHC issus de d’un essai clinique réalisé en Thaïlande. La composition des populations virales au sein de 3 paires a été étudiée à l’aide d’une technique d’amplification après dilution limite (SGA) suivie d’un séquençage profond (Illumina). Le variant majoritaire chez la mère était retrouvé majoritaire chez l’enfant pour les paires 1 et 3. Pour 2 paires (2 et 3), une moindre diversité génétique a été observée chez l’enfant par rapport à la mère témoignant d’un goulot d’étranglement génétique lors de la transmission. Après clonage des gènes E1E2, des tests d’infectivité sur cellules hépatocytaires ainsi que des tests de neutralisation par le sérum maternel sont réalisés avec le modèle de rétrovirus pseudotypés (VHCpp). Pour la 1ère paire, le variant majoritaire chez la mère (variant transmis à l’enfant) est infectieux et résistant au sérum autologue. Pour la deuxième paire, le variant minoritaire (transmis) est légèrement résistant à la neutralisation autologue. Un variant majoritaire non transmis apparait sensible à la neutralisation autologue. Des études complémentaires en système de virus réplicatifs issus de la culture cellulaire (VHCcc) sont en cours. Au final, les résultats de cette étude contribuent à comprendre les étapes précoces de l’infection par le VHC, afin de mieux appréhender de futures approches immunoprophylactiques ou vaccinales.

  • Titre traduit

    Study genetic and functionnal properties of Hepatitis C virus variants during transmission events


  • Résumé

    In infected individuals, HCV circulates as a complex mixture of genetically different, but closely related viral variants named quasispecies. In a transmission event, some viral variants are preferentially transmitted. The genetic and functional properties of these variants are still unknown. The aim of our work was to identify molecular determinants of E1E2 associates with a greater capacity of transmission. We also intend to study the functional properties of transmitted and no transmitted variants, as for example sensibility to autologous neutralization. Studied sera samples were obtained from three women and their child infected by the HCV, who were participating in HIV prevention clinical trial for the prevention of perinatal transmission of HIV in Thailand. Quasispecies were studied with single genome amplification (SGA) followed by deep sequencing (Illumina). A decrease in intra-host diversity (genetic bottleneck) was observed in the viral population of child near birth (week 6) compared with that observed in the mother (just before delivery). For 2 pairs, the major variant observed in the mother was the same as the major one identified in the child. Retroviral pseudotypes (HCVpp), bearing each transmitted and non-transmitted envelope glycoproteins were produced. For each one, the level of infectivity on HuH7 cells was measured as well as the neutralizing activity of the autologous sera. For the first pair, the major variant (transmitted) appears resistant to autologous neutralization. For the second pair, the transmitted minor variant appears slightly resistant to autologous neutralization. A non-transmitted major variant is sensitive to autologous neutralization. Complementary studies with HCV derived from cell culture (HCVcc) are in progress We hope that the results of this study may be helpful to better understand early steps of HCV infection, which is of great interest for the development of immunoprophylaxis and vaccine strategies.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.