Peinture de fiction : une tradition arabe médiévale

par Kata Keresztély

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Houari Touati.

Soutenue le 14-12-2018

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Paris, EHESS (établissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Anna Caiozzo.

Le jury était composé de Anna Caiozzo, Jean-Claude Bonne, Léon Buskens.


  • Résumé

    Dans les ouvrages contemporains traitant des arts visuels dans la tradition artistique 'chrétienne' ou 'occidentale' les analyses des œuvres d'art sont souvent effectuées à l'appui d'une approche interdisciplinaire intégrant les méthodes de recherche et les questionnements des sciences sociales ainsi que d'autres disciplines, comme la littérature. Sur se modèle, je tente d’élaborer une méthode de recherche complexe pour l’appliquer dans l’étude de l’iconographie arabe médiévale. Les sources principales de mon travail sont les manuscrits iconographiés de deux 'bestsellers' de la littérature arabe médiévale : les Maqâmât d'al-Harîrî et la traduction arabe de Kalîla wa Dimna de Bîdpây, copiés et peints, pour les premiers au XIIIe siècle, et, pour les seconds, au XIVe siècle, respectivement en Irak, en Syrie et en Egypte. Pour étudier les manuscrits, je propose une approche dont le leitmotiv est l'observation de la relation entre les textes et les images en les considérant comme un ensemble et comme éléments qui constituent des œuvres d'art complexes. Les manuscrits médiévaux contenant des images deviennent ainsi, en tant qu'objets matériels mais aussi comme des produits intellectuels et artistiques, des sources primaires de l’histoire intellectuelle arabe médiévale.

  • Titre traduit

    Fiction Painting : a Medieval Arabic Tradition


  • Résumé

    In contemporary studies dealing with visual art within the « Western » or « Christian » world, the artworks’ analysis are often proposed on the basis of an interdisciplinary approach integrating methods of different scientific fields such as social sciences, and literature. Following this model, I try to develop a complex method in order to study medieval Arabic iconography. My work’s principal sources are the illustrated manuscripts of the two « bestsellers » of medieval Arabic literature: al-Harîrî’s Maqâmât and the Arabic translation of Bîdpây’s tales, the Kalîla wa Dimna, copied and painted during the second half of the 13th and the first half of the 14th centuries in Irak, Syria and Egypt. In the analysis of the manuscripts, I concentrate on the relationship between text and images while I consider them as elements of a complex artwork, as a whole. While doing so, medieval manuscripts containing images become primary sources of Arabic intellectual history as material objects but also as intellectual products.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : PARIS-PSL eTheses EHESS.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.