Stefan Zweig et l'Histoire à travers la littérature : les rapports entre biographies historiques et l'Histoire

par Virginie Lecorchey

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Denis Bousch.

Soutenue le 05-12-2018

à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec IMAGER - Institut des mondes anglophones, germanique et roman (laboratoire) et de Institut des mondes anglophones, germanique et roman (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marie Winkler.

Le jury était composé de Guido Thiemeyer, Jürgen Doll.

Les rapporteurs étaient Michel Depeyre, Jacqueline Bel.


  • Résumé

    Stefan Zweig et l’Histoire, Stefan Zweig et l’Humain. Le rapport de Zweig à l’Histoire est en corrélation permanente avec l’être humain. Le collectif et l’individuel sont liés dans ses œuvres. Ses récits de vie au tournant des années 1920-1930, ses ouvrages marquant un certain engagement après l’arrivée d’Hitler au pouvoir ou encore le récit de sa propre vie et de son monde, une fois exilé : autant d’œuvres littéraires qui témoignent de l’intérêt de Zweig pour l’Histoire et pour son monde. Zweig s’identifie souvent aux personnages sur lesquels il écrit, retrouvant en eux des similitudes avec sa propre personne, ou bien admirant les qualités de l’un, enviant le courage d’un autre. Les qualités humaines priment à ses yeux, les héros peuvent être de nature différentes ; les héros ne sont pas seulement ceux dont se souviennent les livres d’école. L’intérêt de Zweig pour l’Histoire passée s’explique par son intérêt pour l’époque dans laquelle il vit. Toutefois, Zweig regrette son propre passé et semble également chercher dans les figures de l’Histoire un lien avec le monde perdu, le monde d’hier. Zweig dit avoir eu trois vies. La dernière se termine dans l’exil. Mais comment vivre loin de son monde, de son histoire, de son passé ?

  • Titre traduit

    Stefan Zweig and History through Literature : the links between historical biographies and History


  • Résumé

    Stefan Zweig and History, Stefan Zweig and Human. The relationship between Zweig and History is in permanent correlation with the human being. The collective and the individual are linked in his works. His stories of life at the turn of the years 1920-1930, his works which mark a certain engagement after the arrival to power of Hitler or the story of his own life and of his world, after his exile: so many literary works that testify of the interest of Zweig for History and for his world. Zweig often identifies himself with the characters about whom he writes, finding in these characters similarities with his own person, or admiring the qualities of some, and envying the courage of others. The human qualities are more important to his eyes, the heroes could be of different nature; heroes aren't only those about whom the school books speak. The interest of Zweig for History is explained by his interest for the time in which he lives. However, Zweig regrets his own past and seems to search, in the characters of History, for a link with his lost world, the world of yesterday. Zweig says that he has had three lives. The last life ends in exile. But how is it possible to live away from our world, from our history, from our past?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.