Le service public à l’heure de l’Open Data.

par Nadia Ait Mouhoub Louali

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Gilles J. Guglielmi.


  • Résumé

    Le service public a éprouvé une ouverture massive de données publiques dite "Open Data". Ce phénomène s'est développé avec l'émergence des nouvelles technologies d’information dans les administrations publiques, devenant un facteur important dans le renouveau et la modernisation du service public. Cette nouvelle tendance que le monde explore depuis quelques années, vise à partager et à réutiliser les données publiques détenues par le service public. L’objectif de l’Open Data étant la transparence démocratique en réponse à l’exigence de rendre des comptes aux citoyens, pour lutter contre la corruption et promouvoir un gouvernement ouvert en faveur de la participation citoyenne. À cet égard, le concept Open Data mène à nous interroger sur l'importance de l'ouverture des données du service public, sur le degré de l'obligation de s'adapter à cette ouverture, sur les conséquences de l'intrusion d’Open Data dans la sphère du service public et sur les limites imposées à l'Open Data. Pour répondre à ces interrogations, on s’intéressera à l’apparition et au développement de l’Open Data dans le service public, tout en illustrant son impact sur l'évolution de la démocratie et son rôle éminent dans la création de nouveaux services publics, avec notamment le cas du service public de la donnée en France. Ainsi, le meilleur angle pour étudier l'ouverture des données publiques dans le service public sera le droit public comparé, cela nous permettra d'analyser la pratique d'Open Data dans les pays pionniers dans ce domaine et les pays du Maghreb qui intègrent, depuis peu, cette nouvelle méthode de travail. Cette étude a pour but aussi de démontrer ce que l'Open Data peu apporter concrètement à l'administration et au citoyen.

  • Titre traduit

    The public service at the Open Data’s era.


  • Résumé

    The public service has experienced a massive opening of public data known as "Open Data". This phenomenon has developed with the emergence of new information technologies in public administrations, becoming then an important factor in the renewal and modernization of the public service. This new trend that the world has been exploring for a few years aims to share and reuse the public data held by the public service, while keeping as objective the democratic transparency in response to the requirement to be accountable to citizens to fight against corruption and promote Open Government in favor of citizen involvement.In this respect, the Open Data concept leads us to question ourselves about the importance of opening up data in the public service, about the degree of obligation to adapt to this opening, also about the consequences of the Open Data’s intrusion into the sphere of the public service and the limits that Open Data may encounter.To answer these questions, we will focus on the emergence and development of Open Data in the public service, with a depiction of its impact on democracy evolution and its eminent role in the creation of new public services, such as the case of data public service in France. Thus, the best angle to study the opening of public data in the public service is the comparative public law, this allows us to analyze the practice of Open Data in the pioneer countries in this field and the Maghreb countries who recently integrated this new way of work. This study also aims to prove what are the benefits of Open Data for the administration and the citizen.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.