Banks and business cycles

par Yvan Bécard

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Florin Ovidiu Bilbiie.

Soutenue le 25-06-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Paris-Jourdan Sciences Économiques (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Olivier Hairault.

Le jury était composé de Florin Ovidiu Bilbiie, Michel Juillard.

Les rapporteurs étaient Johannes Pfeifer, Marco Del Negro.

  • Titre traduit

    Banques et fluctuations économiques


  • Résumé

    La question centrale qui chapeaute cette thèse est : quelle sont les sources des fluctuations économiques ? De nombreux articles mettent en évidence le rôle majeur des facteurs et chocs financiers. A partir de ce postulat, j'analyse la capacité des modèles macroéconomiques dynamiques à reproduire les co-mouvements observés dans les données entre la production, la consommation, l'investissement et l'emploi, suite à un choc financier. Le premier chapitre montre que les modèles standards n'arrivent pas à générer ces co-mouvements, car ils impliquent des mouvements opposés entre la consommation et l'investissement. Une solution est de modéliser des banques qui prêtent à la fois aux entreprises et aux ménages, puis de considérer le choc financier comme un resserrement simultané des contraintes de crédit des deux types d'emprunteurs. Le second chapitre est une évaluation quantitative de cette idée. Avec David Gauthier, nous estimons un riche modèle macroéconomique sur données américaines à l'aide de méthodes bayésiennes. Nous motivons notre choc de collatéral par l'observation que les banques américaines ajustent les conditions de crédit de manière similaire pour les firmes et les ménages. Nous trouvons que le choc de collatéral explique une large partie des fluctuations économiques, car il est capable de générer les co-mouvements. Le troisième chapitre est l'étape suivante. Je souhaite endogénéiser les conditions de prêts bancaires. L'idée est de reproduire la récession de 2008, au cours de laquelle un choc dans le marché immobilier affectant initialement les ménages a été transmis au reste de l'économie à travers les banques qui ont diminué le crédit alloué aux entreprises.


  • Résumé

    The main question at the heart of this thesis is, what drives business cycle fluctuations? A growing body of evidence suggests that financial factors and shocks matter most. Based on this premise, I ask whether financial shocks in dynamic macroeconomic models can generate the positive co-movements in output, consumption, investment, and hours worked observed in the data. The first chapter shows that standard models fail in doing so, because they typically imply a countercyclical response of consumption. One solution is to have banks lend both to firms and households, and to assume, that the financial shock is a common credit tightening on both. The second chapter offers a quantitative analysis of this idea. Together with David Gauthier, we motivate what we call the collateral shock by documenting that banks in the US effectively adjust standards in a similar way regard less if the borrower is a firm or a household. We estimate a rich macroeconomic model with Bayesian methods on US financial and macro data over the 1985-2015 period. We find that the collateral shock is the main driver of economic fluctuations. The reason is the collateral shock is able to generate pro cyclical consumption, investment, hours, and credit to firms and households, which are features of US business cycles. The third chapter attempts to go a step further by making lending standards endogenous. The idea is to have banks act as a propagation channel. A shock that emerges in the housing market and that initially affects households is transmitted to firms by a panic-prone financial sector that tightens credit to businesses. This model would replicate the story of the 2008 recession in the United States.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.