The evolution of economic and political institutions in developing countries

par Jessica Clement

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Amable.

Soutenue le 09-03-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Paris-Jourdan Sciences Économiques (équipe de recherche) et de Paris-Jourdan Sciences Économiques (laboratoire) .

Le président du jury était Rémi Bazillier.

Le jury était composé de Bruno Amable, Karine Van der Straeten.

Les rapporteurs étaient Jonas Pontusson, Ivan Ledezma Rodriguez.

  • Titre traduit

    L'évolution des institutions économiques et politiques dans les pays en développement


  • Résumé

    Alors que les nations du monde se rapprochent et deviennent plus interdépendantes, le contexte global changeant nécessite une recherche académique plus adaptée. Les théories développées pour les démocraties avancées au vingtième siècle ont maintenant besoin d’additions complémentaires, ou peut-être de contreparties divergentes, pour expliquer les processus de développement des pays émergents. Pour traiter ces changements, les académiques ont soit créé de nouvelles théories soit étendu d’anciennes pour les adapter aux pays en développement. Cependant, malgré d’encourageants progrès, la nature dynamique des pays en cours de développement, à la fois économiquement et politiquement, implique qu’une large travail reste à accomplir. La littérature sur les développements institutionnels dans le domaine de l’économie politique pour les pays avancés est, tout en évoluant, bien établie. Les théories qui soutiennent cette thèse viennent d’études de capitalisme comparatif (CC) sur les pays avancés. Cette thèse donne un aperçu de l’impact de la structure économique sur les institutions économiques et politiques, l’évolution de ces institutions, et comment ces institutions affectent l’état social d’un pays, avec une importance particulière accordée aux résultats de l’état social. Après un premier chapitre introductif, le chapitre deux suggère que les pays en développement caractérisés par des économies plus coordonnées devraient avoir des systèmes électoraux plus proportionnels. Le chapitre trois continue avec cette idée et suggère que les économies coordonnées devraient produire des états sociaux plus généreux avec de hautes dépenses gouvernementales. Aussi, ces pays devraient avoir des résultats sociaux plus optimaux, tels que des baisses d’inégalités et des niveaux de pauvreté. Cette évolution connective peut être expliquée par la co-évolution des institutions économiques et politiques. Afin de mieux comprendre la formation et la variété des états sociaux dans les pays en développement, le chapitre quatre ne considère qu’une région, Afrique Subsaharienne (AS). Ce chapitre considère aussi comment la générosité de l’état social influe les résultats de la protection sociale.


  • Résumé

    As nations around the world become closer and increasingly interdependent, the changing global context requires a parallel advancement of academic research. Theories developed for advanced democracies in the twentieth century now require complimentary additions, or perhaps diverging counterparts, to help explain the developmental processes of developing countries. To address these changes, scholars have created new theories or extended old ones to consider developing countries. However, despite the positive and thorough advancements thus far, the dynamic nature of countries undergoing development and transition, both economic and political, means that the work is far from finished. The literature on institutional developments in the political economy for advanced democracies is, while still evolving, well established. The theories supporting the research within this thesis rely on comparative capitalism studies and the varieties of capitalism approach focused on advanced democracies. The purpose of this thesis is, using the key tenants of comparative capitalism and the varieties of capitalism theory, to expand this literature to developing countries. After the introduction found in chapter one, chapter two suggests that developing countries with more coordinated economies should have more proportional electoral rule systems, which are a type of political institution. Chapter three continues along the idea of this subject by suggesting that these coordinated economies, which have more proportional electoral rules systems, according to chapter two, should produce more generous welfare states with higher government spending and more optimal welfare outcomes, such as low inequalities and low levels of poverty. This connective story can be explained by the co-evolution of economic and political institutions. In order to understand more deeply welfare state formation and variety, along with how welfare generosity affects welfare outcomes in developing countries, chapter four takes a closer look at one region in particular, Sub­-Saharan Africa.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.