The political economy of financial regulation

par Mathilde Poulain

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gunther Capelle-Blancard.

Soutenue le 15-01-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) et de Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Christian de Boissieu.

Le jury était composé de Gunther Capelle-Blancard, Anne Yvrande-Billon, Stéphane Saussier.

Les rapporteurs étaient Laurence Scialom, Jeffry A Frieden.

  • Titre traduit

    Economie politique de la régulation financière


  • Résumé

    La présente thèse contribue à la littérature florissante sur la capture du régulateur en approfondissant notre compréhension des phénomènes de la capture cognitive et informationnelle sous de multiples angles. Le manuscrit est partitionné en trois chapitres. Dans un premier chapitre, je développe un modèle théorique afin d'étudier le difficile arbitrage auquel est confronté un dirigeant politique lorsque celui-ci délègue la régulation du système financier. Le choix opéré par le dirigeant politique dépend de son environnement politique et des caractéristiques du domaine réglementé. Dans un second chapitre, je définis des indicateurs de capture du régulateur et les applique à une base de données construite en rassemblant les pratiques de gouvernances et procédures de 42 agences indépendantes. Ce travail a pour but d’évaluer les prévisions du modèle théorique présenté en chapitre 1. Le troisième chapitre a pour objectif d’expliquer les disparités constatées entre agences indépendantes. Des hypothèses concurrentes sont ainsi testées : les explications politiques versus les explications culturelles et historiques.


  • Résumé

    This dissertation contributes to the thriving literature in regulatory capture deepening our understanding of both cognitive and information capture along multiple lines. In chapter 1, I develop a theoretical model to analyze the difficult trade-off faced by politicians when delegating the regulation of the financial service industry. The model shows that the principal trades off the superior knowledge of the financial experts against their regulatory bias in favor of the regulated industry. Where the principal comes down on this trade-off depends on how complex the regulatory area is, and on how intense the industry’s preferences are. In chapter 2, I define precise indicators of regulatory capture and construct a data set of 42 agencies that allow me to evaluate the expectations of the model. My results show that the race to sophistication and the powers of financial lobbies seem to have influenced agency design: financial regulators better prevent information capture than cognitive capture. In chapter 3, I test two competing hypotheses to explain the disparities in agencies design: political explanations versus historical and culture explanations. I show that agencies’ level of independence and accountability is explained by the credible commitment hypothesis. This hypothesis however fails to explain agencies level of integrity, appearing commonly low.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.