Stratégies chromatographiques en phase liquide et supercritique pour l'analyse de candidats médicaments

par Elise Lemasson

Thèse de doctorat en Chimie Analytique

Sous la direction de Caroline West.

Le président du jury était Philippe Morin.

Le jury était composé de Caroline West, Philippe Morin, Jean-Luc Veuthey, Christine Herrenknecht, Dominique Sotty, Sophie Bertin.

Les rapporteurs étaient Jean-Luc Veuthey, Christine Herrenknecht.


  • Résumé

    Le profilage d’impuretés de candidats médicaments est une préoccupation majeure des industries pharmaceutiques. L’identification et la quantification des impuretés doivent être strictement contrôlées pour assurer l’efficacité et la toxicité limitée du principe actif. Il est donc nécessaire de disposer de méthodes analytiques performantes afin de s’assurer que l’ensemble des impuretés est identifié. L’HPLC phase inverse sur phase C18 reste aujourd’hui la méthode de choix pour cette tâche. Cependant, il arrive que cette méthode échoue, notamment lorsque le principe actif n’est pas suffisamment retenu sur la colonne ou que les impuretés ne sont pas parfaitement séparées du composé principal. Il est alors essentiel de pouvoir se tourner vers des méthodes analytiques alternatives et complémentaires.Ce travail de recherche traite du développement et de l’évaluation de méthodes analytiques alternatives à l’HPLC phase inverse sur phase C18 pour le profilage d’impuretés de principes actifs pharmaceutiques. L’HPLC phase inverse sur d’autres phases stationnaires, l’HPLC mixed-mode ainsi que la SFC ont été explorées et leurs performances chromatographiques comparées. La comparaison et l’étude des différentes méthodes ont permis de proposer une stratégie d’analyse du candidat médicament.

  • Titre traduit

    Liquid and supercritical chromatographic strategies for analysis of drug candidates


  • Résumé

    Impurity profiling of drug candidates is a significant concern of pharmaceutical industries. The identification and quantification of impurities must be strictly controlled to ensure the efficacy and limited toxicity of the active ingredient. It is therefore necessary to have efficient analytical methods to ensure that all impurities are identified. Today, reversed-phase HPLC with C18 column remains the method of choice for this task. However, this method sometimes fails, particularly when the active pharmaceutical ingredient is not sufficiently retained on the column or when the impurities are not resolved from the main compound. It is therefore essential to turn to alternative and complementary analytical methods.This work deals with the development and evaluation of alternative analytical methods to reversed-phase HPLC on C18 phase for impurity profiling of pharmaceuticals. Reversed-phase HPLC on other stationary phases, mixed-mode HPLC as well as SFC were explored and their chromatographic performances compared. The comparison and the study of the different methods allowed proposing a strategy of analysis of the drug candidate.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans (Bibliothèque électronique). Service commun de la documentation.Division des affaires générales.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.