Sortir de la chaîne du care De travailleuses socialistes chaoxianzu (朝鮮族) à domestiques migrantes en France, Corée du Sud et Chine

par Mi-Ae Lee

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Marc Bernardot et de Fatiha Talahite.

Le président du jury était Alain Delissen.

Le jury était composé de Marc Bernardot, Fatiha Talahite, Alain Delissen, Jérôme Valluy, Dominique Vidal, Arnaud Lemarchand.

Les rapporteurs étaient Jérôme Valluy, Dominique Vidal.


  • Résumé

    Cette thèse traite des effets de la migration sur le statut professionnel et social des travailleuses domestiques et des nouveaux rapports de subordination qui en découlent, analysés à l'intersection des rapports de genre, de classe et de « race ». Le but de cette recherche est d'aborder l'ordre hiérarchique de ces différents rapports et d'analyser les causes structurelles de la subordination. Les travailleuses migrantes chaoxianzu appartenaient à la classe symboliquement au pouvoir dans la Chine socialiste, en tant qu’ouvrières industrielles et agricoles. En examinant leur expérience de travail dans cinq villes de trois pays - France, Corée du Sud et Chine - nous analysons comment les conditions de travail de chaque société d’immigration affectent leur statut en tant que travailleuses. Les participantes à notre recherche vivent et perçoivent leur expérience de travail à la lumière de l’habitus professionnel de la Chine socialiste, basé sur la fierté en tant que travailleuses. Selon leur perception, dans la migration, elles ne changent pas pour un niveau hiérarchique et professionnel inférieur, mais souffrent, collectivement, de la position subalterne des travailleurs domestiques sans-papiers dans le référentiel de l’ordre hiérarchique de la société capitaliste. Plutôt qu'un travail trivial, elles perçoivent leur métier comme une somme de tâches nobles, physiques et émotionnelles. Elles s’inscrivent dans la chaîne globalisée du care. Mais, en s'interrogeant sur leur statut subalterne, elles remettent en cause la logique de reproduction de la hiérarchie sociale.

  • Titre traduit

    Beyond the Care Chain From Chaoxianzu (朝鮮族) socialist women workers to migrant domestic workers in France, South Korea and China


  • Résumé

    This thesis deals with the effects of migration on the occupational and social status of domestic workers and the resulting new relationships of subordination that are analyzed at the intersection of gender, class and ‘race’ relations. The purpose of this research is to address the hierarchical order of these different relationships and to analyze the structural causes of subordination. The Chaoxianzu women migrant workers belonged to the class symbolically in power in socialist China, as industrial and agricultural workers. By examining their work experience in five cities in three countries - France, South Korea and China - we analyze how the working conditions of each immigration society affect their status as women workers. The participants in our research live and perceive their work experience in light of their professional habitus of socialist China, based on pride as women workers. According to their perception, in migrating they do not change for a lower hierarchical and professional level, but collectively suffer from the subordinate position of undocumented domestic workers typical for capitalist society’s hierarchical order. Rather than perceiving their job as trivial, they see it as a sum of noble, physical and emotional tasks. They are part of the global chain of care. But, in questioning their subordinate status, they undermine the logic inherent to the reproduction of social hierarchies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Sortir de la chaîne du care De travailleuses socialistes chaoxianzu (朝鮮族) à domestiques migrantes en France, Corée du Sud et Chine


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Sortir de la chaîne du care De travailleuses socialistes chaoxianzu (朝鮮族) à domestiques migrantes en France, Corée du Sud et Chine
  • Détails : 1 vol. (457p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.