Les justiciers du "vigilante movie" : essor et origines d'une figure postmoderne

par Yal alexandre Sadat shafai

Thèse de doctorat en Arts plastiques, musicologie

Sous la direction de Christian Viviani.

Soutenue le 06-12-2018

à Normandie , dans le cadre de École doctorale histoire, mémoire, patrimoine, langage (Mont- Saint- Aignan, Seine-Maritime) , en partenariat avec Lettres, arts du spectacle, langues romanes (Caen ; 2008-....) (équipe de recherche) et de Université de Caen Normandie (établissement de préparation) .

Le président du jury était Philippe Ortoli.

Le jury était composé de Christian Viviani, Delphine Letort, Taïna Tuhkunen.

Les rapporteurs étaient Delphine Letort, Taïna Tuhkunen.


  • Résumé

    Les années soixante-dix ont vu la résurgence d'un genre hollywoodien centré sur la figure du justicier civil, errant dans la modernité urbaine ou rurale afin d'éradiquer le crime en lieu et place des institutions officielles. Baptisé "vigilante movie" par la critique des années soixante-dix, ce type de film a connu son avènement commercial dans une séquence que nous situons entre 1968 et 1989.La majorité des œuvres concernées étant, à nos yeux, conscientes des contrastes et des égarements comportementaux de leurs personnages, nous nous attachons ici à analyser le regard critique porté par leurs auteurs sur la justice civile – un regard souvent occulté par les textes rédigés contre ces films, perçus comme des apologies conservatrices des solutions les plus draconiennes à la criminalité. Nous proposons donc de relever les procédés communs fondant la nature profondément pessimiste de ce cinéma d'action. Comme nous allons le voir, les cinéastes et les scénaristes des grands studios et des circuits de l'exploitation ont saisi que le vigilante est en soi l'outil idéal pour incarner tout à la fois l'Amérique, ses origines, son évolution, ses aspirations, son rêve de liberté et d'indépendance.

  • Titre traduit

    The avengers of the vigilante movie : rise and origins of a postmodern archetype


  • Résumé

    Within the nineteen-seventies, a Hollywoodian genre focusing on the vigilante archetype, wandering throughout urban or rural modernity in order to eradicate crime instead of legal institutions, came back in the public eye. Called "vigilante movie" by critics in the nineteen-seventies, this genre arose commercially within a period that we situate between 1968 and 1989. Since most works are, according to us, aware of the paradoxes and bewilderments of their characters, we try to analyze the critical view expressed by authors on vigilante justice - that is, a view often neglected by texts written against these movies, perceived as conservative glorifications of the most radical reactions to criminality. Therefore, we propose a collection of common aesthetic processes that define the pessimistic aspect of these action films. As we are about to see, filmmakers and screenwriters from major studios and exploitation channels have understood that the vigilante in itself is the ideal tool for the embodiment of America, its origins, its aspirations, its evolution, its dreams of liberty and independence.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Nom du diffuseur [diffusion/distribution] à Lieu de diffusion

Les justiciers du "vigilante movie" : essor et origines d'une figure postmoderne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Nom du diffuseur [diffusion/distribution] à Lieu de diffusion

Informations

  • Sous le titre : Les justiciers du "vigilante movie" : essor et origines d'une figure postmoderne
  • Détails : 1 vol.(401 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.