Impact des aménagements hydrauliques sur les systèmes fluviaux bas-normands depuis 2000 ans : approche géomorphologique et géoarchéologique

par Axel Beauchamp

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Daniel Delahaye et de Laurent Lespez.

Soutenue le 30-11-2018

à Normandie , dans le cadre de École doctorale homme, sociétés, risques, territoire (Caen) , en partenariat avec Littoral, environnement, télédétection, géomatique (Caen) (laboratoire) et de Université de Caen Normandie (établissement de préparation) .


  • Résumé

    La connaissance de la dynamique hydrosédimentaire des rivières avant et pendant l’installation des nombreux aménagements hydrauliques depuis l’Antiquité restaient très fragmentaire en Basse-Normandie et plus largement en Europe de l’Ouest. On savait encore peu de choses sur les processus d’érosion et de sédimentation qui se sont succédés au sein des rivières normandes au cours des deux derniers millénaires et la part des forçages anthropiques et climatiques qui ont influencé ces processus. L’objectif de la thèse est donc de comprendre et de mesurer la part des héritages dans le fonctionnement actuel des rivières afin de contribuer à leur gestion contemporaine. A cette fin, des recherches géomorphologiques et géoarchéologiques ont été menées dans plusieurs vallées bas-normandes. Ces études ont mis en évidence le poids des installations hydrauliques et en particulier le développement des moulins à eau dans la modification des chenaux d’écoulement mais aussi la construction des plaines alluviales. En effet, la structuration complète du cours d’eau depuis le Moyen Âge a fortement artificialisé les formes en plan et les pentes des cours d’eau et complètement cloisonné leur linéaire. Ces transformations ont favorisé la stabilité latérale des cours d’eau et la sédimentation limoneuse par débordement au sein des plaines alluviales. L’installation de moulins s’accompagne très souvent d’une simplification du tracé en plan de la rivière. Lors de l’équipement maximal des cours d’eau normands on trouvait un moulin tous les 2500 mètres de linéaires hydrographiques. Ces transformations signifient qu’une grande partie des cours actuels sont artificiels. En effet, ces aménagements et l’accélération de la sédimentation limoneuse depuis 1000 ans sont à l’origine de la mise en place d’un équilibre dynamique aboutissant aux formes hydrosédimentaires des rivières actuelles. L’abandon de la gestion des ouvrages hydrauliques et leur destruction au cours des cinquante dernières années viennent remettre en cause cet équilibre.

  • Titre traduit

    Impacts of river management on Normandy rivers over 2000 years : an geomorphologic and geoarchaeologic approach


  • Résumé

    In Lower Normandy, knowledge of the hydrosedimentary dynamics of rivers before and during the installation of the numerous hydraulic installations since the Roman period remains very fragmentary. Little was known about the rates of erosion and sedimentation that have occurred over the last two millennia and how climatic and anthropogenic controls have influenced these processes. Thus, the challenge of this phD is to understand and measure the role of the inherited structures and operating in the current functioning of the rivers of Lower Normandy in order to help with their contemporary management. To provide answers, geomorphological and geoarchaeological researches has been carried out in several valleys. These studies make it possible to highlight the weight of the hydraulic installations and in particular the developments related to the mills in the setting up of floodplains. Indeed, the complete structuring and management of the watercourse since the Middle Ages artificialized riverbed forms and slopes, and partitioned rivers favoring lateral stability and overflow sedimentation in the floodplain conducting in the development of completely regulated rivers. The installation of mills is accompanied locally by a simplification of the river course. At the acme of the equipment there was a mill every 2,500 meters along the rivers of Lower Normandy. These transformations mean that a large part of current courses are artificial. These structures and the increase of the overbank silt sedimentation for 1000 years are at the origin of the establishment of a dynamic equilibrium resulting in the hydrosedimentary forms of the present rivers which are largely inherited. The abandonment of the management of the hydraulic structures and their destruction during the last fifty years comes to question this balance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Nom du diffuseur [diffusion/distribution] à Lieu de diffusion

Impact des aménagements hydrauliques sur les systèmes fluviaux bas-normands depuis 2000 ans : approche géomorphologique et géoarchéologique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?