La longévité de la coopétition : La « symétrie des partenaires » comme facteur de réussite de l’alliance coopétitive : Le cas PSA-FIAT

par Alessandro Nicolosi

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Anne Mione.

Soutenue le 19-11-2018

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) .

Le président du jury était Frédéric Le Roy.

Le jury était composé de Anne Mione, Frédéric Le Roy, Caroline Mothe, Saïd Yami, Maria Cristina Longo, Frank Robert.

Les rapporteurs étaient Caroline Mothe, Saïd Yami.


  • Résumé

    L’objectif central de cette recherche est d’explorer la question de la longévité d’une alliance coopétitive. Cette question est largement analysée dans les approches portant sur les alliances tandis qu’elle n’est pas véritablement abordée dans les approches portant sur la coopétition. Or, la dimension temporelle pose une question spécifique lorsque l’on aborde une situation de coopétition. Par définition, la stratégie de coopétition suppose la simultanéité de la compétition et de la coopération. Souvent, ces deux forces se trouvent découplées - par un partage des lieux sur lesquels elles se situent, sur les activités qu’elles réalisent, sur les niveaux qu’elles concernent - sans que le concept de coopétition soit dénaturé. Toutefois, la question de la simultanéité demeure un principe fondamental du concept, lui-même, de coopétition. Cette simultanéité nous semble difficile à instaurer sur la durée. Est-elle soutenable ? Nous considérons les apports des chercheurs portant sur la longévité des alliances et des alliances entre concurrents puis sur les situations de coopétition pour tenter de mettre en évidence les facteurs qui peuvent avoir un effet sur la durabilité des alliances coopétitives. À tel propos, nous soutenons que les similarités de taille, pouvoir, management et culture entre les partenaires, permettent à l’alliance de se prolonger dans le temps. Nous réalisons l’analyse de cas approfondie de l’alliance SEVEL, joint-venture entre PSA et FIAT (50%-50%) qui dure depuis quarante ans. Dans ce cas, les partenaires sont placés en situation de coopération pour la production et en situation de concurrence pour la commercialisation des modèles sous leurs marques propres. Au-delà de la longévité exceptionnelle de cette alliance, nous tentons d’analyser la durabilité de la coopétition en situant précisément les moments au cours desquels les partenaires se trouvent en concurrence et en coopération.Nos résultats dérivent d’une riche analyse documentaire, de l’analyse de contenu de 22 entretiens semi-directifs et des statistiques descriptives d’une base de données de 457 alliances du secteur automobile mondial. Les personnes interrogées soutiennent que dans l’automobile les entreprises ne s’engagent pas pour des projets sur le long terme et que la longévité est expliquée principalement par la performance des résultats de l’alliance. L’analyse quantitative met en évidence que, dans ce secteur, beaucoup d’alliances s’arrêtent de manière précoce. Toutefois, un nombre important d’alliances arrive à dépasser la dixième année de vie, notre mesure de longévité. En ce qui concerne la symétrie des partenaires, notre deuxième objectif, les entretiens font émerger l’idée que cette variable aide les partenaires à continuer leurs projets de coopétition mais elle n’est pas le seul facteur explicatif de la longévité. Les statistiques descriptives soulignent, finalement, que les alliances les plus durables sont celles dans lesquelles les partenaires participent de manière égalitaire au projet coopétitif.

  • Titre traduit

    Coopetition Longevity : The "symmetry of partners" as a factor of coopetitive alliance's success : The case of PSA-FIAT


  • Résumé

    In this research, we focus our attention on the coopetitive alliance longevity. This question has been analyzed in the alliances approaches, while it is not really addressed in approaches of coopetition. In this research, we argue that the temporal dimension poses a specific question when we focus on a coopetition situation. Coopetition strategy supposes the simultaneity of competition and cooperation. Often, these two forces are decoupled by a sharing of places where they are located, on activities or on the levels they concern (individual, organizational, inter-organizational) without the concept of coopetition being denatured. However, the question of simultaneity remains a fundamental principle of the concept itself of coopetition. However, this simultaneity seems difficult to implement over time. Is it sustainable?We consider the contributions of researchers on the longevity of alliances and on the alliances between competitors then, on the coopetition situations and we try to highlight the factors that can have an effect on the sustainability of coopetitive alliances. In this regard, we argue that the similarities in size, power, management and culture between the partners allow the alliance to extend over time. To answer to our research question, we carry out the in-depth case analysis of the SEVEL alliance, a 50%-50% joint venture between PSA and FIAT that has lasted forty years. In this case, the partners are placed in a situation of cooperation for production and in a situation of competition for the commerce of the models under their own brands. Beyond the exceptional longevity of this alliance, we try to analyze the sustainability of coopetition by precisely locating the moments in which the partners are exactly in competition and cooperation.Our results derived from a rich archive analysis, a content analysis of 22 semi-structured interviews and descriptive statistics from a database of 457 alliances in the global automotive industry. Our interviewees argue that in the automotive industry, companies do not commit to long-term projects and that longevity is explained by the performance of the alliance results. Quantitative analysis shows that, in this sector, many alliances stop early. However, a significant number of alliances happen to exceed the tenth year of life, our longevity measure. Concerning the “symmetry of the partners”, our second objective, the interviews defend the idea that this variable helps the partners to continue their coopetition projects but it is not the only explanatory factor of longevity. Finally, descriptive statistics highlight that the most durable alliances are those in which the partners participate equally in the coopetitive project.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.