Passer le temps. Vies d'une archive photographique contemporaine : l'archivio Graziano Arici

par Ariane-Esther Carmignac

Thèse de doctorat en Esthétique et sciences de l'art

Sous la direction de Danièle Méaux.

Le président du jury était Sandrine Ferret.

Le jury était composé de Danièle Méaux, Christine Buignet, Anolga Rodionoff, Alexandre Quoi, Pascal Mougin.

Les rapporteurs étaient Sandrine Ferret, Christine Buignet.


  • Résumé

    L’Archivio Graziano Arici est une archive photographique d’un genre résolument singulier ; elle réunit des enjeux et ou assemble des finalités qui ne se rejoignent que partiellement. Archive courante des photographies de Graziano Arici (photographe né en 1949 à Venise, résidant actuellement à Arles, et toujours en activité), fonctionnant comme une base d’images permettant au photographe d’accumuler et de vendre ses productions, elle est aussi, dès le départ, conçue comme une forme-conservatoire destinée, dans son ensemble, par son auteur même, à représenter une époque, à rester comme un témoignage porté par un regard sur une époque. Par l’acquisition de fractions d’archives photographiques, la mise en place d’une politique de préservation des images, et par ses créations, son travail plastique, le photographe se fait tout à la fois héritier d’un domaine précaire, mais aussi son passeur. Dans ce cas particulier, en effet, le rassemblement qu’est l’archive photographique se trouve être, non seulement, un lieu d’origine, premier, mais également l’endroit et le moment d’une recomposition, d’un remontage de productions antérieures, donnant ainsi naissance à un art consommé de l’assemblage, dans un lieu devenu paradoxal.

  • Titre traduit

    "Passer le temps". The Graziano Arici’s archive of photography


  • Résumé

    The Archive Graziano Arici is a definitely unique photograph Archive of its kind. It concentrates issues, or combine objectives which only partially meet. The standard Archive of Graziano Arici’s photograph (Arici is a photographer born in Venice, now living in Arles and still working) first acting as a picture-base which enables the photographer to gather together and sell his productions, is also, from the outset, designed as a conservation device, and by its author himself intended in its entirety to represent particular times and bear testimony to individual perceptions of those times ; by acquiring fractions of photograph archives, and setting up a picture-conservation policy, but through his own creation and plastic work as well, the photographer becomes heir to a fleeting world, and his go-between, too, giving birth to an art of assembling, and his archive becoming a paradoxical place.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.