De l’activation au comportement : une contribution à l’étude des processus sous-jacents aux effets d’amorçage comportemental

par Doriane Daveau

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Ric.

Le président du jury était Dominique Muller.

Le jury était composé de Alexandre Pascual.

Les rapporteurs étaient Maria Augustinova, Stéphanie Chambaron-Ginhac.


  • Résumé

    Les effets d’amorçage comportemental ont fait l’objet de nombreuses recherches. Ces travaux ont révélé que l’activation incidente de concepts pouvait orienter le comportement des individus et que cette influence pouvait avoir lieu en dehors de la conscience. Toutefois, des critiques ont émergé à propos de ce champ de recherche, remettant en question la robustesse de certains types d’effets d’amorçage et la véracité de ces effets. L’identification des processus sous-jacents aux effets d’amorçage comportemental s’est alors imposée comme indispensable afin de mieux comprendre sous quelles conditions ils apparaissent et ainsi pourquoi ils font l’objet de difficultés de réplication. Ce travail de thèse a pour objectif d’apporter une contribution à l’identification des processus sous-jacents aux effets d’amorçage. A travers neuf expériences, nous avons testé d’une part, l’idée selon laquelle des caractéristiques méthodologiques (e.g., la durée d’exposition aux amorces) étaient propices à l’émergence de ces effets, d’autre part le rôle modérateur de certains facteurs (i.e., le concept de soi) dont une partie de la littérature suppose qu’ils sont impliqués dans ces effets. Les résultats montrent que le concept de soi pourrait être un déterminant de l’ampleur et de la direction des effets d’amorçage comportemental, selon l’implication de la conscience de soi ou de l’estime de soi. De plus, le niveau de perception des amorces semble être un candidat privilégié des modérateurs de l’amorçage comportemental. Dans l’ensemble, ces résultats fournissent des éléments afin de poursuivre l’investigation des mécanismes sous-jacents aux effets d’amorçage comportemental.

  • Titre traduit

    From activation to behavior : a contribution to the study of underlying processes of the prime-to-behavior effect


  • Résumé

    The prime-to-behavior effects have been widely studied. Research revealed that incidental concept activation could guide subsequent behavior and that this influence could be unconscious. However, some critics have emerged about these effects, questioning the robustness and the veracity of the prime-to-behavior effects. Identifying the underlying processes is essential to better understand under which conditions these effects appear and why some researchers have failed to replicate them. This work aimed at contributing to the identification of underlying mechanisms of these effects. Through nine experiments, we tested at one hand some methodological characteristics supposed to promote the emergence of these effects and, on the other hand some supposed theoretical moderators of the prime-to-behavior effects. Results prove the self-concept could determine the magnitude and the direction of these effects, depending on the self-consciousness or the self-esteem to be involved. Moreover, the level of conscious perception of the primes seems to be a potential moderator of the prime-to-behavior effects. Together, these results provide elements to continue the investigation of the underlying mechanisms of the prime- to-behavior effects.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.