Les parures du sud-ouest de la France et du nord-ouest de l'Espagne au Premier âge du Fer (VIIIe-Ve s. a.C.)

par Thibaud Constantin

Thèse de doctorat en Sciences Archéologiques

Sous la direction de Francis Tassaux.

Le président du jury était Pierre-Yves Milcent.

Le jury était composé de Francis Tassaux, Réjane Roure, Maria Luisa Cerdeño, Anne Colin.

Les rapporteurs étaient Réjane Roure, Maria Luisa Cerdeño.


  • Résumé

    Cette thèse propose de réévaluer nos connaissances sur le mobilier de parure daté du Premier âge du Fer (800-400 a.C.) dans une zone comprise entre le sud-ouest de la France et le nord-ouest de l'Espagne. La large emprise géographique de ce travail, à cheval sur deux pays aux traditions de recherche distinctes, est déterminée par des résultats antérieurs qui avaient pu mettre en exergue plusieurs rapprochements typologiques entre ces deux régions sans en dessiner précisément les contours. L'objectif est donc de pallier ce manque et de porter une analyse à la fois chronologique, spatiale, culturelle et sociale du mobilier d'apparat. Pour ce faire, cette thèse s'appuie sur un corpus de parures issues de fouilles anciennes et récentes rassemblées dans une base de données relationnelles. La première étape d'analyse est réservée à la mise en place de typologies. Les relations taphonomiques des objets et les comparaisons avec les vestiges similaires venant de régions extérieures à notre cadre d'étude permettent d'actualiser les chronologies connues jusqu'alors pour les parures. Lors d'une seconde étape, la synthèse typo-chronologique du corpus découvert en contexte funéraire mène à la reconnaissance d'un phasage chronologique général. Ce phasage, qui partitionne en trois horizons l'intervalle retenu, est marqué d'une part par sa proximité avec celui reconnu dans le sud-est de la France, et d'autre part par un léger décalage entre les phénomènes observés sur les sites établis au nord et au sud des Pyrénées. Fondée sur cette trame chronologique, l'analyse spatiale du corpus permet de rendre compte de l'emprise territoriale de faciès mobiliers locaux et de leurs évolutions dans le temps. L'identification d'un faciès "pyrénéen" et son expansion à la fin du Premier âge du Fer est l'un des apports majeurs de cette étude. Enfin, lors d'une troisième et dernière étape, cette thèse propose une analyse sur les porteurs de parures. L'utilisation d'analyses factorielles de correspondances (AFC) autorisent la reconnaissance de divers costumes funéraires pour lesquels les parures jouent un rôle prépondérant dans la représentation d'un système social organisé et complexe.

  • Titre traduit

    The ornaments of southwest France and northwest Spain in the Early Iron Age (800-400 BC)


  • Résumé

    This thesis proposes to re-evaluate our knowledge on ornamental furniture dated to the Early Iron Age (800-400 BC) in an area between southwest France and northwest Spain. The wide geographical scope of this work, taking place between two countries with distinct research traditions, is determined by previous results that had been able to highlight several typological similarities between these two regions without precisely drawing their outlines. The objective is to fill this gap and to provide an analysis that is chronological, spatial, cultural and social of the ceremonial furniture. To do this, this thesis is based on a corpus of ornaments from ancient and recent excavations gathered in a relational database. The first stage of analysis is reserved for the implementation of typologies. The taphonomic relationships of these objects and comparisons with similar remains from regions outside our study allow us to update the chronologies known until then. During a second stage, the typo-chronological synthesis of the corpus discovered in the funeral context leads to the recognition of a general chronological phasing. This phasing, which divides the selected interval into three horizons, is marked on the one hand by its proximity to what is knows in south-eastern France, and on the other hand by a slight discrepancy between the phenomena observed on the sites established to the north and south of the Pyrenees. Based on this chronological framework, the spatial analysis of the corpus makes it possible to account for the territorial hold of local movable facies and their evolution over time. The identification of a "Pyrenean" facies and its expansion at the end of the Early Iron Age is one of the major contribution of this study. Finally, during a third and last stage, this thesis proposes an analysis on the wearers of ornamentals. The use of correspondence factor analysis (CFA) allows the recognition of various funeral costumes for which the ornamentals plays a predominant role in the representation of an organized and complex social system.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.