Le musée autrement ? : les mesures d'incitation à la visite et leurs effets sur le public des jeunes adultes dans les musées de France

par Maylis Nouvellon

Thèse de doctorat en Communication

Sous la direction de Jacqueline Eidelman et de Jean-Marie Lafortune.

Soutenue le 24-04-2018

à Avignon en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) , en partenariat avec Centre Norbert Elias (laboratoire) et de École du Louvre (Paris) (fondation) .

Le président du jury était Marie-Sylvie Poli.

Le jury était composé de Marie-Sylvie Poli, Jason Luckerhoff, Olivier Thévenin, Anik Meunier.

Les rapporteurs étaient Jason Luckerhoff, Olivier Thévenin.


  • Résumé

    Le musée du XXIe siècle est caractérisé comme un espace « inclusif et collaboratif » qui intègre la voix des publics à la construction de son discours. Il repose sur une acception qualitative du projet de démocratisation culturelle comme « démocratisation d’un rapport social ». Nous nous intéressons aux mesures d’incitation à la visite adressées aux jeunes adultes : la gratuité pour les moins de 26 ans dans les musées nationaux et un ensemble d’événements dédiés aux jeunes adultes qui ensemble leur proposent de découvrir le musée autrement et participent de cette acception qualitative de la démocratisation culturelle. En quoi ces politiques des publics au musée sont-elles le vecteur d’un renouvellement des publics de ces lieux ? La structuration sociale des publics constitue la première clef d’analyse des effets de démocratisation. Pour l’étudier, on prend appui tout à la fois sur le dispositif d’enquête conçu par le ministère de la Culture afin d’évaluer la performance des établissements patrimoniaux nationaux (éditions 2012 et 2015 menées auprès de l’ensemble des visiteurs et éditions de 2009 et 2014 auprès des bénéficiaires de la gratuité) et sur deux enquêtes (statistique et qualitative) auprès des publics jeunes adultes d’événements conçus à leur intention. Une seconde clef intègre la compréhension des trajectoires culturelles et la diversité des facteurs qui les orientent ainsi qu’une lecture des univers culturels comme univers de goût (enquête de type biographique). En mettant en exergue le rôle des politiques des publics, cette recherche propose un modèle dynamique de compréhension des pratiques culturelles pour analyser la formation des publics des musées. Dans cette optique nous nous plaçons à l’échelle de la « culture vécue » et deux éléments principaux retiennent notre attention. L’un envisage le musée comme une plateforme de ressources, c’est-à-dire comme l’un des supports potentiels de l’expression des goûts, et suppose que les politiques des publics soutiennent et alimentent les univers culturels des individus. L’autre tient compte des processus par lesquels des individus deviennent visiteurs et de la capacité des politiques des publics à consolider ces dynamiques culturelles à l’instar des mesures d’incitation à la visite qui permettent à des publics de se constituer en ambassadeurs du musée. L’enjeu de cette recherche est donc bien celui d’une réévaluation des politiques publiques de démocratisation culturelle.

  • Titre traduit

    The museum differently ? : incentives to encourage visits and their impact on the audience of young adults in Museums of France


  • Résumé

    The museum of the 21st century is characterized as an "inclusive and collaborative" space that integrates the voice of the public into the construction of its speech. It is based on a qualitative meaning of the project of cultural democratization as "democratization of a social relationship". We are interested in incentives to encourage young adult audience visits: free entry for under-26s in national museums and a set of events dedicated to young adults. Together these measures offer to discover the museum differently and participate in this qualitative meaning of cultural democratization. How do these public museum policies support the audiences’ renewal for these places? The social structuring of the public is the first key to analysing the effects of democratization. To study it, we support both the national surveys designed by the Ministry of Culture to measure the performance of national heritage institutions (2012 and 2015 editions surveyed all visitors and editions 2009 and 2014 surveyed those who benefit from free entry) and two surveys (quantitative and qualitative) which evaluated events for young adults. A second key integrates the understanding of cultural trajectories and the diversity of the factors that shape them, as well as a reading of individual range of cultural practices as a world of taste (biographical interview survey). By highlighting the role of public policies, this research proposes a dynamic model of understanding cultural practices to analyse the construction of museum audiences. In this perspective we place ourselves at the scale of the "lived culture" and two main elements hold our attention. One sees the museum as a platform of resources, that is to say, as one of the potential supports for the expression of tastes, and assumes that public policies support and nourish the cultural world of individuals. The other takes into account the processes by which individuals become visitors and the ability of public policies to consolidate these cultural dynamics, such as incentives to turn visitors into museum ambassadors. Therefore, this research aims to reassess the public policies of cultural democratization


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.