Le tourisme en Syrie, passé, présent, futur : entre résilience et réinvention

par Zeid Alkhail Kassouha

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Bachimon.

Soutenue le 18-04-2018

à Avignon , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) , en partenariat avec ESPACE-DEV (Montpellier) (laboratoire) et de Institut de recherche pour le développement (France) (fondation) .

Le président du jury était François Burgat.

Le jury était composé de François Burgat, Dominique Chevalier, Edith Fagnoni.

Les rapporteurs étaient Dominique Chevalier, Edith Fagnoni.


  • Résumé

    Alors que le conflit en Syrie continue sa course dévastatrice depuis mars 2011, cette recherche s’inscrit dans une démarche prospective visant à envisager le post-conflit. Après une analyse de la situation touristique et politique de la Syrie, avant et pendant le conflit, notre travail aboutit à une série de constats et de prévisions qui permettent de dessiner le contour d’un tourisme post-conflit dans le pays. Pour compléter notre analyse nous avons eu recours au comparatisme avec les cas de la Bosnie-Herzégovine et de la Croatie. Les deux pays ayant connu des conflits dans les années 1990, cette démarche nous a permis d’y observer le contexte post-conflit avec plus de recul. Les questions du devenir du patrimoine existant et de l’émergence d’un « nouveau patrimoine » issu du conflit font partie des sujets auxquels nous nous sommes intéressés ainsi qu’à l’évolution de l’interprétation de ces différents patrimoines au fil du temps (« à chaud »/ « à froid »). Nous nous sommes intéressés en parallèle aux nouvelles formes de tourisme qui pourraient accompagner le retour de la paix, notamment le "dark tourism", caractéristique du contexte post-conflit. Le résultat prend la forme de scenarii décrivant les différents aboutissements possibles du conflit en cours en Syrie et leurs implications respectives sur le futur du tourisme dans le pays.

  • Titre traduit

    Tourism in Syria, past, present, future : between resilience and reinvention


  • Résumé

    While the harrowing conflict in Syria has been enduring since March 2011, this research aims nonetheless to foresee the aftermath of the war through a forward-looking approach. After an analysis of the situation in Syria, before and during the war, from a touristic and political point of view, our work results in a series of observations and forecasts that allow us to draw the outlines of a post-conflict tourism in the country. More specifically and in order to complete our analysis, we used a comparative framework to study the examples of Bosnia and Herzegovina, as well as Croatia. Given that both countries have lived through conflict in the 1990s, this approach enabled us to observe the post-conflict context with a longer lapse of time. The questions related to the future of heritage sites, the emergence of a “new heritage” resulting from the conflict itself, and the changes over time in the interpretation of these different forms of heritage (“hot/cold interpretation”) were among the main issues that we have treated in this dissertation. We also took a major interest in the appearance of new forms of tourism that might accompany the return of peace, especially the “dark tourism”, typical of the post-conflict context. The results are presented in the form of scenarios that describe the different possible outcomes of the current conflict in Syria and their respective implications for the future of tourism in the country.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.