Des âmes à l’épreuve : le protestantisme nobiliaire bas-normand dans la tourmente (1661-1787, généralité de Caen)

par Véronique Petit-Blancquart (Petit)

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marie-José Michel.

Soutenue le 18-12-2017

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (établissement de préparation) et de Centre de recherche Espaces, sociétés, cultures (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Cassan.

Le jury était composé de Céline Borello, Yves Krumenacker, Nicolas Le Roux.

Les rapporteurs étaient Scarlett Beauvalet-Boutouyrie, Didier Poton de Xaintrailles.


  • Résumé

    Cette étude retrace le déclin du protestantisme nobiliaire bas-normand, circonscrit aux limites de la généralité de Caen, du début du règne personnel de Louis XIV en 1661, marqué par une politique visant le particularisme huguenot, jusqu’au retour de la tolérance en 1787. Elle dresse, pour les années précédant la Révocation, le portrait nuancé d’une noblesse hétérogène, mais unie par un attachement profond au calvinisme hérité de ses aïeux et par de multiples liens de parenté et de sociabilité qui forment autant de réseaux structurants d’un groupe particulier sans être pour autant isolé. Attaquée par les premières mesures antiprotestantes prises par Louis XIV, entravée dans le libre exercice de son culte, freinée dans ses ambitions et inquiétée jusque dans la sphère intime du foyer familial, la noblesse réformée vacille mais ne rompt pas et commence à manifester, individuellement et collectivement, un esprit de résistance fondé sur son tempérament procédurier. La Révocation, par sa violence et ses mesures répressives ciblant la noblesse, provoque l’éclatement du protestantisme nobiliaire bas-normand jusqu’au niveau de la cellule familiale et nourrit des dissensions profondes entre convertis, fugitifs et des opiniâtres aux visages parfois insaisissables, lorsqu’ils se cachent sous le masque du crypto-protestantisme. Le XVIIIe siècle revêt un caractère crépusculaire dans l’obscurité du Désert qui éprouve durement des âmes qui résistent désormais à couvert. Fragilisé tant par les derniers coups portés par les autorités que par des facteurs internes compromettant le renouvellement générationnel, le protestantisme nobiliaire appartient de plus en plus à un monde qui disparaît.

  • Titre traduit

    Souls under Duress : protestantism in the Nobility of Lower Normandy in Turmoil (1661-1787, Generality of Caen)


  • Résumé

    This paper relates the decline of protestantism in the nobility of Lower Normandy , confined to the generality of Caen, from the beginning of the personal reign of Louis XIV in 1661, marked by a policy aimed at Huguenot particularism, up to the the return of tolerance in 1787. It draws, for the years preceding the Revocation, the shaded portrait of a heterogeneous nobility, united nevertheless by a deep attachment to the calvinism inherited from their forebears, and by the numerous family and social ties which formed so many backbone networks in a distinctive but by no means isolated group. Attacked by the first anti-protestant measures adopted by Louis XIV, restricted in their freedom to practise their faith, prevented from fulfilling their ambitions and pursued right up to the intimate sphere of their family homes, the reformed nobility tottered but did not fall and began to show, both as individuals and as a group, a spirit of resistance, founded on their natural propensity for procedural quarrels. The Revocation, by its violence and its repressive measures directed at the nobility, resulted in the break down of protestantism in the nobility of Lower Normandy, within the very sanctuary of the family unit and harboured deep dissension among converts, fugitives, and stubborn individuals whose facial expressions were sometimes difficult to read, when they hid behind the mask of crypto-protestantism. The XVIIIth century took on twilight hues in the obscurity of the Desert which sorely afflicted the souls who hence resisted under cover. Weakened as much by the final blows delivered by the authorities as by internal factors which compromised the renewal of generations, the protestantism of the nobility belonged, more and more to a vanishing world.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.