Régulation de l'activation de lymphocytes B / cellules plasmatiques pendant le rejet chronique : Le rôle de SYK dans la modulation de Mcl-1

par Nathalie Roders

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Antoine Dürrbach et de Aimé Vazquez.

Le président du jury était Pierre Bobé.

Le jury était composé de Antoine Dürrbach, Pierre Bobé, Nuala Mooney, Philipe Grimbert, Joëlle Wiels, Thierry Defrance.

Les rapporteurs étaient Nuala Mooney, Philipe Grimbert.


  • Résumé

    L'insuffisance rénale est un problème majeur de santé publique et la transplantation rénale est l’option thérapeutique principale, mais elle comporte le risque de rejet d'organe. Les cellules B jouent un rôle important dans le rejet médié par les anticorps (AMR). Au cours de l'AMR chronique, les structures lymphoïdes tertiaires, semblables aux centres germinatifs (GC), apparaissent dans l'organe rejeté, associées à la production des plasmocytes et des lymphocytes B mémoires spécifiques du donneur. Ces populations de lymphocyte B sont souvent mal contrôlées par les traitements actuels. La myeloid cell leukemia 1 (Mcl-1), un membre anti-apoptotique de la famille de B-cell lymphoma 2 (Bcl-2), est essentiel pour maintenir l’organisation de GC et de la différenciation des cellules B. Nous rapportons ici l'infiltration de cellules B exprimant Mcl-1 dans le rein de patients atteints d'AMR chronique, comme cela a été observé pour les cellules (pré) GC. Suite à l’abrogation de la signalisation du récepteur des cellules B (BCR), par l'inhibition de la spleen tyrosine kinase (SYK) nous avons observé une diminution de la viabilité des cellules GC, par l'intermédiaire d'une régulation de Mcl-1. La régulation négative de Mcl-1 est coordonnée au niveau de la transcription, potentiellement par l'intermédiaire du transducteur de signal et de l'activateur de la transcription 3 (STAT3), comme cela a été observé par (1) une translocation altérée de STAT3 dans le noyau suivant l'inhibition de SYK, et (2) les niveaux inférieurs de transcription de Mcl-1. Par ailleurs, la surexpression de Mcl-1 inhibe l'apoptose après l'inhibition du SYK. Des études avec des cellules B primaires, issues d'amygdales, ont confirmé que l'inhibition de SYK a diminué la survie cellulaire. Nous avons également constaté que l'inhibition du SYK a diminué les niveaux de protéines Mcl-1 dans les cellules B primaire, et que l’activation de ces cellules a été inhibée, tel que déterminé par l'expression de CD80 et des taux inférieurs de sécrétion d'IgG dans les cellules B primaires activées in vitro. Nos travaux suggèrent que la voie SYK-Mcl-1 peut offrir de nouvelles opportunités pour le traitement et la prévention de l'AMR

  • Titre traduit

    Regulating the activation of B lymphocytes during chronic antibody mediated rejection : The role of SYK in modulating Mcl-1


  • Résumé

    Renal failure is a major public health concern and renal transplantation is the main therapeutic option, however it comes with the risk of organ rejection. B-cells play an important role in antibody-mediated rejection (AMR). During chronic AMR, tertiary lymphoid germinal center (GC)-like structures appear in the rejected organ, associated with de novo production of donor-specific plasma and memory B-cells. Which are B-cell populations that are often poorly controlled by current treatments. Myeloid cell leukemia-1 (Mcl-1), an anti-apoptotic member of the B-cell lymphoma-2 (Bcl-2) family, is essential for maintaining the GC reaction and B-cell differentiation. We report here the infiltration of B-cells expressing Mcl-1 in the kidney of patients with chronic AMR, as observed for (pre-)GC cells. The impairment of B-cell receptor (BCR) signaling, by inhibition of spleen tyrosine kinase (SYK), reduced viability and Mcl-1 protein levels in GC like cells. This downregulation is coordinated at the transcriptional level, potentially via signal transducer and activator of transcription 3 (STAT3), as shown by (1) impaired translocation of STAT3 to the nucleus following SYK inhibition, and (2) the lower levels of Mcl-1 transcription upon STAT3 inhibition. Moreover, overexpression of Mcl-1 prevented cells from entering apoptosis after SYK inhibition. In vitro studies with primary tonsillar B-cells confirmed that SYK inhibition decreased cell survival. We also found that SYK inhibition decreased Mcl-1 protein levels in primary B-cells, and that B-cell activation was inhibited, as determined by CD80 expression and lower levels of IgG secretion in tonsillar B-cells activated in vitro. Overall, our data suggest that the SYK-Mcl-1 pathway may provide new opportunities for the treatment and prevention of AMR


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DiBISO. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.