Forma dat esse : les mutations de la forme au Moyen Age (ca. 1250-1350)

par Sylvain Roudaut

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Christophe Bardout.

Soutenue le 04-12-2017

à Rennes 1 , dans le cadre de ELICC , en partenariat avec Universite Bretagne Loire (ComuE) et de Laboratoire Philosophie des normes (Rennes) (laboratoire) .


  • Résumé

    Ce travail porte sur les évolutions du concept de forme au Moyen Age, plus précisément entre le XIIIème et le XIVème siècle. Il retrace ces évolutions à travers l'étude de problématiques intriquées qui dominent la métaphysique et la philosophie naturelle du Moyen Age tardif: le problème de l'universel, la controverse de la pluralité des formes, la question de l'intensio formarum, le rapport du fluxus formae au mouvement.

  • Titre traduit

    Forma dat esse : mutations of form in the Middle Ages (ca. 1250-1350)


  • Résumé

    This work deals with the evolution of the concept of form during the late Middle Ages (ca. 1250-1350). It tells the story of this evolution through the study of intricated problems typical of late medieval metaphysics and natural philosophy: the problem of universals, the controversy about the plurality of forms, the intensio formarum debates, the problem of fluxus formae related to motion.

Autre version

Forma dat esse : les mutations de la forme au Moyen Age (ca. 1250-1350)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?