Poétiques de la voix et espaces sonores : la musicalité et la choralité comme bases de la pratique théâtrale.

par Marcus Borja de Almeida Filho

Thèse de doctorat en SACRe, théâtre

Sous la direction de Jean-François Dusigne.

Soutenue le 01-12-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale École transdisciplinaire Lettres/Sciences (Paris) , en partenariat avec Équipe d'accueil SACRe - Sciences, arts, création, recherche (Paris) (laboratoire) , Conservatoire national supérieur d'art dramatique (France) (établissement opérateur d'inscription) et de L’Université Paris-Sciences-et-Lettres (laboratoire) .

Le président du jury était Joseph Danan.

Le jury était composé de Jean-François Dusigne, Sylvie DEGUY, Francesca Della Monica, Luis Naón, Jean-Loup Rivière.

Les rapporteurs étaient Isabelle Moindrot, Julia Gros de Gasquet.


  • Résumé

    Ma recherche dans le cadre de SACRe a pour but de démontrer et faire agir – de façonconsciente et organique – dans le travail du plateau, la similarité des modes de perception etstructuration du temps dans la musique et dans le théâtre et proposer, à partir de cette relation,une base solide et un langage commun au travail de l’acteur, du musicien, du performeur et dumetteur en scène.Mes travaux porteront essentiellement sur la dimension sonore et l'approche musicale du théâtre(écoute, rythme, ligne mélodique, harmonie, contrepoint) aussi bien en ce qui concernel'investigation et interprétation du texte qu'au niveau de la dynamique et des mouvementsscéniques. Il s’agir de mettre en évidence, au moyen de multiples expérimentations déclinant lesdifférentes possibilités offertes par la scène, la nature essentiellement musicale – notamment ence qui concerne le rapport temps-rythme et l’harmonie « chorale » – des principes structurantl’organisation et l’accomplissement du phénomène théâtral.Prenant la musicalité comme base du travail de l'acteur et de la construction scénique, il s'agirade décliner, au fil des différents travaux et expérimentations pratiques, la notion/dispositif dechoralité. La polyphonie m'intéresse énormément, le mélange de timbres, de couleurs,d'harmoniques... même quand il ne sera pas nécessairement question de « notes musicales » àproprement parler.La voix est au centre de cette recherche. La gamme très vaste de possibilités sonores etexpressives que peut produire notre appareil phonateur – qui se multiplie encore à l’infiniquant on combine les sons produits par plusieurs personnes vocalisant ensemble – est uneporte grande ouverte à la création : c’est de la matière poétique concrète, malléable,élastique, transformable. Que ce soit la voix parlée, le cri, le rire, lechant lyrique, traditionnel, populaire ou expérimental, sa relation et l’engagement qu’elleentraîne avec le corps en mouvement : tout ce monde m’intéresse et m’inspire. C’estl’univers dans lequel je compte travailler et créer en tant qu’interprète, compositeur,enseignant, chef de chœur, performeur, comédien ou metteur en scène.Penser, explorer e potentialiser la musique - ou, plus largement, la notion bien plus vaste demusicalité - comme matière-première « concrète », indissociable du travail de l’acteur, inscriteau présent de la scène e du jeu, tel est le but de ce projet de recherche. Bien plus qu’un ensemble de codes et compétences formelles ou académiques dépendantes d’une seule voied’acquisition possible – à savoir, la notation musicale occidentale – l’approche musicale, dansson essence, se relie à un processus beaucoup plus intuitif et immédiat. Surtout lorsqu’onconstate, en effaçant les frontières (actuelles) entre les arts, que la musique a toujours été (et ledemeure) associée à l’action scénique. Rythme, dynamique, tempo, phrasé et harmonie, parexemple, sont des concepts directement applicables aussi bien à la pratique musicale qu’à celledu théâtre, même lorsque ce dernier ne se sert pas de partitions et œuvres musicales entenduescomme tel.

  • Titre traduit

    Poetics of the voice and sound spaces : musicality and chorality as bases of theatrical work.


  • Résumé

    The aim of my research is to demonstrate and put in action on stage - in a conscious and organic way - the similarity of perception and structuring of time in music and theater and propose, from this relation, a solid foundation and a common language for the work of the actor, the musician, the performer and the director.My work will focus on the sound dimension and the musical approach of the theater (listening, rhythm, melodic line, harmony, counterpoint) both in terms of the investigation and interpretation of the text and the dynamics and movements of the scene. The aim is to highlight, by means of multiple experiments that reveal the different possibilities offered by the scene, the essentially musical nature - in particular as regards time-rhythm and "choral" harmony - of the principles structuring organization and accomplishment of the theatrical phenomenon.Taking musicality as the basis of the work of the actor and the stage construction, it will be necessary to decline, through the various practical experiments, the notion/device of chorality. Polyphony interests specifically this work and the mixture of timbres, colors, harmonics, even when it will not necessarily be a question of "musical notes" strictly speaking.Voice is at the center of this research. The wide range of sonorous and expressive possibilities our phoning apparatus can produce - which is multiplied infinitely as we combine the sounds produced by several people vocalizing together - is a door wide open to creation: it is the poetic matter concrete, malleable, elastic, transformable. Whether it is spoken voice, cry, laughter, lyrical, traditional, popular or experimental song, its relationship and the commitment it brings with the body in motion: all this world interests and inspires me. This is the universe in which I intend to work and create as an interpreter, composer, teacher, choirmaster, performer, actor or director.Thinking, exploring and potentiating music - or rather the much broader notion of musicality - as a "concrete" material, inseparable from the work of the actor, inscribed in the present of the scene and the game, that is the purpose of this research project. Much more than a set of formal or academic codes and competences depending on a single possible path of acquisition - namely, Western musical notation - the musical approach, in essence, connects to a much more Intuitive and immediate process. Especially when one notices, by effacing the (current) borders between the arts, that music has always been (and remains) associated with scenic action. Rhythm, dynamics, tempo, phrasing and harmony, for example, are concepts directly applicable to musical practice as well as to theater, even when the latter does not use musical scores and works understood as such.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.