Biocapteurs Electrochimiques de microARNs pour le Diagnostic Médical

par François-Xavier Guillon

Thèse de doctorat en Chimie Moléculaire

Sous la direction de Fethi Bedioui et de Mathieu Lazerges.

Soutenue le 27-09-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale Chimie moléculaire de Paris Centre (Paris) , en partenariat avec Unité de Technologies Chimiques et Biologiques pour la Santé (UTCBS) (laboratoire) , École nationale supérieure de chimie (Paris) (établissement de préparation de la thèse) et de Unité de Technologies Chimiques et Biologiques pour la Santé / UTCBS - UM 4 (UMR 8258 / U1022) (laboratoire) .

Le président du jury était Laurent Thouin.

Le jury était composé de Fethi Bedioui, Mathieu Lazerges, Rosaria Ferrigno, Benoît Piro, Elisabeth Lojou, Dominique Bonnefont-Rousselot.

Les rapporteurs étaient Rosaria Ferrigno, Benoît Piro.


  • Résumé

    Les microARN (miARN), qui sont des ARN de 21 à 25 bases, constituent la dernière classe de régulateurs de l'expression génétique découverte. Environ 1500 ont été identifiés chez l'homme à ce jour. Les miARN sont des biomarqueurs de nombreuses pathologies (cancers et maladies cardiovasculaires, auto-immunes (sclérose en plaque), neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson) et infectieuses (SIDA, CHIKV)) et l'ambition du projet doctoral est de réaliser un prototype de biocapteur électrochimique qui permette leur détection directe dans des fluides biologiques d'origine humaine (sérum) à des concentrations très faibles, du picomolaire (10^-12 M) au subattomolaire (10^-16 M), sans amplification par réaction de polymérisation en chaîne (PCR).

  • Titre traduit

    Electrochemical microRNA biosensors for medical diagnosis


  • Résumé

    MicroRNAs (miRNA), which are 21 to 25 base length RNAs, are the last discovered class of genetic expression regulators. Nowadays, about 1500 human miRNAs have been identified. MiRNA are biosensors of many pathologies (cancers, cardiovascular, auto-immune (multiple sclerosis),neurodegenerative (Alzheimer, Parkinson)and infectious diseases (AIDS, CHIKV)) and the doctoral project ambition is to develop an electrochemical biosensor prototype for miRNA direct detection in biological human fluids (serum) at very low concentrations, from picomolar (10^-12 M) to subattomolar (10^-16 M), without amplification by polymerisation chain reaction (PCR).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure de chimie de Paris. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.