Histoire des relations entre Paris et ses canaux : formes, usages et représentations, 1818-1876

par Solenn Guével

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Pierre Pinon.

Le président du jury était Karen Bowie.

Le jury était composé de Pierre Pinon, Florence Bourillon, Emmanuel Bellanger.

Les rapporteurs étaient Simon Texier, André Guillerme.


  • Résumé

    La recherche propose d’interroger ce qui lie et qui a pu un jour lier Paris à ses canaux, afin d’alimenter et d’élargir les réflexions actuelles sur les problématiques urbaines et sur la définition des modes et temps de constitution de la ville, soit de comprendre les liens entre ville et infrastructure.À travers l’étude de la forme du paysage et du tissu rural et urbain, des projets, des acteurs privés et publics, des activités et des usages et, enfin, des représentations, le rôle et la place tenus par les canaux parisiens, destinés au transport de marchandises et à l’adduction d’eau, sont appréhendés, permettant ainsi de saisir, dans le temps, la complexité des processus de constitution et d’évolution de l’espace urbain à Paris, révélant, à l’échelle locale et à l’échelle territoriale, au gré des questions posées, les relations entre ville et canal au XIXème siècle.Dans un premier temps, pourquoi la capitale a-t-elle besoin de canaux ? Quelles sont les conditions de leurs implantations ? Quelles sont les spécificités de cette infrastructure ? Quel est son tracé ? Comment les canaux se sont-ils surimposés aux territoires ? Quels paysages ont-ils fabriqués ? Sont-ils un embellissement et un monument pour le territoire et/ou une coupure dans les tissus existants ? Par rapport à ces questions, nous essayons de comprendre comment les canaux parisiens se sont inscrits dans le territoire.Dans un second temps, pourquoi des entrepôts sont-ils construits le long des voies d’eau ? De quels types sont-ils ? Y-a-t-il une distinction entre ceux établis à Paris et ceux réalisés à La Villette ? Quelles transformations engendrent-ils ? Quelle place tiennent-ils dans le développement industriel et commercial de la capitale ? De plus, comment le territoire s’urbanise-t-il aux abords des infrastructures ? Par rapport à ces questions, nous tentons de montrer comment la ville s’est adaptée aux canaux parisiens.Dans un troisième temps, pourquoi est-il décidé de couvrir une partie du canal Saint-Martin sous le Second Empire ? Quels sont les impacts de cette couverture sur le transport de marchandises et l’activité industrielle bordant la voie d’eau ? Comment les trames viaire et parcellaire évoluent-elles ? Des projets, liés au service de l’infrastructure et/ou de la ville, apparaissent-ils ? Alors qu’une partie du canal Saint-Martin est recouvert et que la commune de La Villette est rattachée à la capitale, pourquoi des travaux de modernisation des canaux de l’Ourcq et Saint-Denis sont-ils entrepris ? Quels aménagements sont réalisés ? Comment le territoire traversé par l’infrastructure évolue-t-il ? Par rapport à ces questions, nous essayons de mesurer comment les canaux parisiens se sont intégrés à la ville.Nous tentons donc de comprendre comment les canaux parisiens, grands ouvrages à vocation industrielle, se sont inscrits dans le territoire ; comment la ville s’est adaptée à cette infrastructure et comment cette dernière s’est intégrée à Paris. Nous essayons de montrer que de leur création à la fin du XIXème siècle (1818-1876), qu’ils servent au transport de marchandises ou à l’adduction d’eau, qu’ils soient à l’air libre ou recouverts, les canaux ont exercé une influence forte sur la formation de la ville qu’ils traversent ; ils peuvent ainsi être considérés comme des éléments fondateurs de l’espace urbain à leurs abords.Visant à construire un objet historique, en analysant la pluralité des relations entre Paris et ses canaux au cours du XIXème siècle, la thèse souhaite mener une enquête à partir de questionnements divers qui empruntent à plusieurs disciplines, s’attachant aux questions des formes, des usages et des représentations. Outil de réflexion visant à une meilleure compréhension des liens entre ville et infrastructure, elle souhaite apporter des pistes de réflexions face aux interrogations actuelles sur les possibilités de tirer profit de leur présence et sur la manière dont peuvent ou pourraient se reconstituer leurs abords

  • Titre traduit

    History of the relations between Paris and its canals : forms, uses and representations, on 1818-1876


  • Résumé

    This research proposes to investigate the comprehensive set of past and present relations between Paris and its canals, in order to fuel and expand the current reflection on urban issues and the definition of the specific modes and temporalities at stake in the formation of the city, allowing one to understand the links between city and infrastructure.Through the study of a broad scope of themes, from landscape to the form of urban or rural fabric; to projects, private and public actors, acjavascript:nouvelleZone('abstract');_ajtAbstract('abstract');tivities and uses; to their representation; this study seeks to understand the role played by the canals and their place in Paris, as a means for both the transportation of merchandise and the supply of water, in order to grasp the complexity of the evolution and processes of formation of Parisian urban spaces over time, thus revealing at both local and territorial scale the relations between city and canal during the XIXth century.Firstly, we will focus on the need for canals in Paris, capital of France. What are the conditions governing their position? What is specific about this infrastructure and its layout? How are the waterways superimposed upon the urban territory, and what landscape do they generate? Are they a form of territorial embellishment and monument, and/or an incision in the existing urban fabric? With regard to these questions, we will try to understand how Parisian waterways are inscribed in this territory.Secondly, why are the warehouses built along the waterways? Of what type are they? Is there any differentiation between those established in Paris and those in La Villette? What kind of transformation are they generating? What is their place in the industrial and commercial development of the capital? Furthermore, how are the adjacent areas to the waterways urbanized? In relation to these issues, we will try to demonstrate how the city has adapted to the Parisian canals.Thirdly, why has the decision been made to cover a segment of Canal Saint-Martin during the Second Empire? How does this covering impact freight transportation and industrial activity along the waterway? How does the street systems and lot configurations evolve? Are any projects linked to this infrastructure and/or the city, coming up? Why are modernization projects for both canals of Ourcq and Saint-Denis undertaken while a length of the Saint-Martin canal is covered and the town of La Villette is annexed to Paris? What was the scope of work for these projects? How does the territory traversed by the infrastructure evolve? In this regard, we will attempt to measure how the Parisian canals were integrated to the city.We will try to understand how the Parisian canals, as large works of civil and industrial engineering, are inscribed within its territory, how the city adapts to this infrastructure and, inversely, how it adapts to the city. We will try demonstrate that, since their creation at the end of the XIXth century (1818-1876), canals have strongly influenced the urban formation of the cities from which they were excavated, whether used for the transportation of merchandise or water supply, whether open-air or covered. These canals can thus be considered as founding elements for their surrounding urban spaces.Through an analysis of the plurality of relations between Paris and its canals along the XIXth century, this thesis aims to construct an historical object. As an investigation starting from various issues borrowing from multiple disciplines, it focuses on the questions of form, use and representation. As a tool of reflexion intended to foster a greater understanding of the links between city and infrastructure, it seeks to bring new perspectives to the current issues of existing infrastructure and develop strategies, which exploit their presence within urban fabric, and the ways in which their edges and surroundings could be reconstituted

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.