Utterance structure in the initial stages of Polish L2 acquisition : from semantics to case morphology

par Jacopo Saturno

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Marzena Watorek et de Giuliano Bernini.

Soutenue le 29-05-2017

à Paris 8 en cotutelle avec l'Università degli studi (Bergame, Italie) , dans le cadre de École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Structure formelle du langage (équipe de recherche) .

Le président du jury était Michela Cennamo.

Le jury était composé de Sandra Benazzo, Rebekah Marie Rast, Mehmet-Ali Akinci, Mario Squartini, Andrea Scala.

  • Titre traduit

    Structure de l’énoncé au cours des premières étapes de l’acquisition du polonais en L2 : de la sémantique à la morphologie des cas


  • Résumé

    Cette thèse est dédiée au traitement de la morphosyntaxe lors des premières étapes de l’acquisition du polonais en L2, avec une attention spécifique portée au rôle de l’input et des techniques de sollicitation. La structure cible considérée ici est l’opposition morphosyntaxique entre le nominatif et l’accusatifs, qui correspondent respectivement aux fonctions sujet et objet.90 apprenant(e)s adultes répartis équitablement entre cinq groupes de L1 ont pris part à un cours d’initiation au polonais d’une durée de quatorze heures. Les participants n’ayant jamais été exposés au polonais ou à une autre langue slave, l’expérience porte sur le tout premier contact avec une langue cible totalement nouvelle. L’expérience a été menée sous des conditions d’input rigoureusement contrôlées : l’apport a été planifié, enregistré et transcrit afin de pouvoir le mettre en corrélation rigoureuse avec l’output de l’apprenant.Cette étude conclut que tandis que plusieurs apprenant(e)s ont été capable de traiter la morphologie flexionnelle dans un exercice structuré quelques heures seulement après la première exposition à l’input, beaucoup moins ont su en faire autant dans un contexte d’interaction spontanée. Pour ce dernier exercice, ils se sont appuyés sur des principes sémantiques et liés au contexte de la phrase. Ce travail a ainsi permis de souligner des points méthodologiques sensibles quant au rôle de la sémantique dans la détermination de la morphosyntaxe d’une part, et quant aux effets des techniques de sollicitation sur les stratégies observables du traitement morphosyntaxique, d’autre part.


  • Résumé

    This thesis is devoted to the processing of morphosyntax in the earliest stages of the acquisition of Polish L2, with special attention to the role of input and to elicitation techniques. The target structure taken into consideration is the morphosyntactic opposition between the nominative and accusative case, respectively corresponding to the subject and object function. 90 adult learners evenly distributed among five L1 groups took part in a first-exposure 14-hour Polish course taught by a specially trained native speaker. As participants had never been exposed to Polish or other Slavic languages, the experiment portrays the very first contact with a completely new target language. The experiment was carried out under strictly controlled input conditions: specifically, input was planned, recorded and transcribed, in order to thoroughly correlate it to learner output.The study concludes that while several learners proved able to process inflectional morphology in a structured test after only a few hours of exposure to the input, much fewer could do the same in the context of spontaneous interaction, in which they relied on semantic and phrasal principles. Although this conclusion may be seen in itself as a significant contribution to the debate regarding the initial stages of L2 acquisition, we believe that this work highlighted sensitive methodological points regarding the role of semantics in determining morphosyntax, on the one hand, and the effect of elicitation technique on the observable strategies of morphosyntactic processing, on the other hand.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?