Pour des formations linguistiques (trans)formatrices : renverser les évidences pour penser l'appropriation du français par des adultes migrants

par Emilie Lebreton

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Fabienne Leconte.

Soutenue le 11-09-2017

à Normandie , dans le cadre de École doctorale Normandie Humanités (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime) , en partenariat avec Laboratoire dynamique du langage in situ (Mont Saint Aignan, Seine-Maritime ; 2017-.....) (laboratoire) et de Université de Rouen Normandie (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le jury était composé de Régine Delamotte-Legrand.

Les rapporteurs étaient Philippe Hambye, Véronique Castellotti.


  • Résumé

    Cette thèse propose de penser l’appropriation du français par des adultes migrants en questionnant notamment la place et le rôle de la langue normée dans ce processus. À ce jour, la finalité affichée des formations linguistiques est l’insertion sociale et professionnelle : la priorité n’est pas de savoir faire des phrases grammaticalement correctes, mais d’utiliser la langue pour communiquer. La recherche menée dans deux structures de formation met en relief une discordance entre les formateurs, qui s’accordent à privilégier les besoins de communication immédiats, et les adultes migrants, qui souhaiteraient « apprendre bien le bon français », un français normé et scolaire. Si l’étude des rapports à la langue normée, et plus largement à l’apprentissage et à l’écrit, permet de mettre en évidence ces décalages, elle permet également de s’interroger sur ce que signifie et implique l’appropriation d’une langue. Cette thèse tente de démontrer que la norme linguistique est un repère, une base qui permet aux apprenants d’adhérer à la langue, de s’y confronter, de la transformer voire de la transgresser.

  • Titre traduit

    For enriching language trainings : overturn prejudices to rethink the appropriation of French by adults migrants


  • Résumé

    This PhD thesis offers a reflexion on how can be considered the French language acquisition process by adult migrants dealing with the official standard language. So far, the main purpose of language training programs aimed at migrants is their social and professional integrations. They do not learn how to make a correct grammatical sentence but how to use basic language to communicate. The research study carried out in two training organizations underlined the fact that there is a discrepancy between trainers, who are focused on essential communication needs, and adult migrants who would like « apprendre bien le bon français », a standard and academic French. Even if the study of standard spoken and written French reveals some divergences, it also allows to focus on what does exactly involve language acquisition. Thus, this PhD thesis emphasizes the linguistic standard as a benchmark, a basis for migrant adults who want to learn, transform, accede to the initial language.

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Pour des formations linguistiques (trans)formatrices : renverser les évidences pour penser l'appropriation du français par des adultes migrants


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?