Formes et réformes : la prison parisienne au XVIIIe siècle

par Sophie Abdela

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archeologie

Sous la direction de Vincent Milliot.

Le président du jury était Jean-Philippe Garneau.

Le jury était composé de Vincent Milliot, Donald William Fyson, Alain Hugon, Pascal Bastien.

Les rapporteurs étaient Jean-Philippe Garneau, Donald William Fyson.


  • Résumé

    On sait bien peu de choses sur la prison parisienne du XVIIIe siècle. Si les historiens ont été fascinés par le pénitencier du XIXe, ils ont largement négligé la geôle d’Ancien Régime. La période n’a pas été entièrement ignorée, bien sûr : elle voit naître les écrits de Beccaria qui remettent en cause le régime des supplices et qui mettent en branle la réforme pénale. C’est aussi le temps du Grand Renfermement des pauvres et des asociaux dont l’Hôpital général et le dépôt de mendicité sont les plus nettes matérialisations. Mais, là encore, la prison, qui faisait pourtant partie intégrante de la procédure judiciaire de l’époque, a été écartée. Le présent travail vise à combler une partie de cette béance en explorant le monde de la prison prépénale dans le Paris du XVIIIe siècle. Bien loin de constituer un objet isolé, cette geôle ordinaire doit être intégrée à part entière dans l’histoire carcérale, celle-là même qui mène jusqu’au pénitencier.La démonstration s’articule en trois grandes parties entre lesquelles les liens sont nombreux. La première prend pour assise la structure de la prison : sa charpente, ses bâtiments, sa constitution matérielle. Elle aborde les établissements d’enfermement d’abord et avant tout comme des objets tangibles et concrets. La seconde partie quitte la structure de la prison parisienne pour plonger dans ses circuits financiers. Il s’agit d’explorer deux grandes questions : d’où vient l’argent et où va-t-il? Finalement, la troisième partie pénètre plus en profondeur le monde carcéral en ciblant les hommes qui la composent: la prison est aussi faite de relations.

  • Titre traduit

    Fors and Reforms : the parisian prison of the eighteenth century


  • Résumé

    We know very little about the Parisian prison of the XVIIIth century. Historians have been fascinated by the XIXth century penitentiary but they have largely neglected the Ancien Régime prison. The period was not entirely ignored, of course: it sees the birth of Beccaria's writings which question the relevance of physical punishment and set in motion the penal reform. It's also the time of the Grand Renfermement of paupers and asocials, of which the Hôpital général and the dépôt de mendicité are the clearest incarnations. However, the prison, which was an integral part of the judicial procedure, was discarded. The present research aims to fill a part of this gap by exploring the world of prepenal prison in XVIIIth century Paris. Far from forming an isolated object, this Ancien Régime jail must be fully integrated in the history of prisons which leads all the way to the penitentiary.The demonstration is articulated in three parts between which the links are numerous. The first takes as its basis the structure of the prison, its framework, its buildings, its material constitution. It addresses the detention facilities first and foremost as tangible and concrete objects. The second part leaves the structure of the Parisian prison to dive into its financial circuits. It explores two large questions: where does the money come from and where does it go? Finally, the third part penetrates even deeper in the prison world by targeting the men who compose it. The prison, after all, is made up of human relations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Formes et réformes : la prison parisienne au XVIIIe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Formes et réformes : la prison parisienne au XVIIIe siècle
  • Détails : 1 vol. (507 p.)
  • Notes : Thèse soutenue en co-tutelle.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.