Equipo Cronica, de l'intériconicité à la métaiconicité : Etude d'un processus créatif dans l'Espagne du tardo franquisme et la primo démocratie (1964-1977)

par Yannick Chapot

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Edgard Samper.

Soutenue le 08-12-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) et de Centre d'Etude sur les Littératures Etrangères et Comparées / CELEC (EA 3069) (laboratoire) .

Le président du jury était Michèle Dalmace.

Le jury était composé de Michèle Dalmace, Bernard Bessière, Elvire Diaz, Philippe Merlot-Morat.

Les rapporteurs étaient Bernard Bessière.


  • Résumé

    Cette thèse convoque dans un premier temps la notion d’intericonicité afin de pouvoir, ensuite, analyser avec précision les créations de l’Équipe et l’évolution du recours à différentes opérations au fil des années. Il s’agit de définir des concepts tels que la “parodie”, le “travestissement”, “l’allusion”, la “citation”, la « mise en abyme », entre autres, à partir de leur acception littéraire, afin d’en proposer une adaptation au domaine pictural. Ces considérations sont complétées par une réflexion sur les différents degrés de métaiconicité. Cette thèse s’attache ensuite à mettre en avant les points communs et les différences des deux peintres avec d’autres courants artistiques tels que le Pop Art ou la Figuration narrative. Ces analyses ouvrent alors une étude sur les questions de « chronique » et de « narration » à travers les six premières séries créées par l’Équipe, qui sont mises en perspective avec leur contexte de création. Enfin, à travers l´étude des neuf séries suivantes (créés jusqu’en 1977), ces recherches s’attachent à mettre en évidence la présence des concepts de Mémoire, d’Histoire et d’histoire de l’art à travers des créations qui s’inscrivent dans une époque politiquement intense pour l’Espagne. Il s’agit, finalement, de démontrer que les peintres valenciens s’inscrivent non seulement dans l’histoire de l’art, qu’ils l’utilisent comme matériau, mais qu’ils deviennent des historiens de l’art à travers les réflexions métaiconiques proposées dans leur peinture. La conclusion revient largement sur le concept de métaiconicité, puis évoque les séries créées entre 1977 et 1981 afin de mettre en avant leur particularité face au corpus de cette thèse.

  • Titre traduit

    Equipo Crónica, from inter-iconicity to meta-iconicity : Analysis of a creative process in late-franquist and early-democratic Spain (1964-1977)


  • Résumé

    This thesis first tackles the notion of "inter-iconicity" so as to then scrutinize the creations made by Equipo Crónica and the way their use of technique evolved throughout the years. The aim is to try and define concepts such as "parody", "transvestement", "allusion", "quotation" and "mise en abyme" - among others -, and, starting from their literary meaning, to suggest an adaptation of such terms to the pictorial domain. Such considerations are further detailed through the exploration of the various stages of meta-iconicity. This dissertation considers the points of convergence and divergence between the two painters at stake and the other artistic trends such as Pop Art or narrative Figuration. These analyses pave the way to a study of the concepts of "chronicle" and "narration" through the first six series created by the Equipe, that are then put into the context of their creation. Finally, through the study of the nine following series (created up to 1977), this research tries to shed light on the presence of the concepts of "Memory", "History" and the history of art through works of art that were created in a politically-charged context for Spain. Eventually, the aim is to show how Valencian painters inscribed themselves in the history of art which they used as a material, and at the same time how they turn into historians of art themselves, through meta-iconic reflections suggested in their paintings. The conclusion dwells on the concept of meta-iconicity and alludes to the series of paintings created between 1977 and 1981 so as to emphasize their particularities when compared with the rest of the corpus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.