L’individu dans tous ses états

par Nicolas Cadiet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Bastit.

Le président du jury était Paul Clavier.

Le jury était composé de Michel Bastit, Stéphane Chauvier, Alain Boutot.

Les rapporteurs étaient Stéphane Chauvier, Alain Boutot.


  • Résumé

    L’ontologie contemporaine, héritière de l’ancienne querelle des universaux et des contestations empiristes de la substance, se débat aujourd’hui dans les controverses sur l’individu et l’universel. Qu’est-ce qu’un individu ? Qu’est-ce qui est individuel, qu’est-ce qui en fait un individu ? Le point de départ méthodique de la philosophie analytique, l’analyse du langage, pose côte à côte les universels, les particuliers, les propriétés, les événements etc. On tâche alors de donner de toutes ces notions un compte-rendu systématique. Mais les difficultés rencontrées suggèrent, plutôt que de partir du langage, d’analyser l’objet de notre expérience commune, le particulier concret, pour se donner de ces réalités qui sont la première donnée de notre connaissance une notion satisfaisante, c’est-à-dire qui rende compte de nos perceptions et souffre la confrontation avec les problématiques contemporaines. C’est l’objet de ce travail. On trouve dans la conjonction des propriétés d’unité et de distinction une caractérisation des individus qui permet de résoudre les paradoxes posés par des théories antiques ou contemporaines telles que les divers monismes (de l’acte ou de la puissance), la question du principe d’individuation, les difficultés liées à la désignation de l’individu, la dissolution de la notion de corps matériel dans la théorie quantique, etc. Ces deux propriétés pouvant être possédées à divers degrés suggèrent de parcourir la hiérarchie des êtres en suivant l’échelle qu’elles constituent, jusqu’à l’individu par excellence d’ici-bas, la personne, dont on saisit au passage qu’elle ne peut se réduire à la simple conscience de soi ou égologie. Mais quelques considérations sur la vie politique montrent que l’individu qu’est la personne humaine ne réalise pas au maximum la raison d’individu : elle est encore trop dépendante. On peut tâcher dès lors de se représenter ce que peut être l’Individu qui se tient au sommet de cette échelle, l’individu souverain, en qui la simplicité et l’indépendance ontologiques atteignent le degré souverain. Ce parcours de l’individuation dans tous ses états permet de vérifier à quel point les concepts antiques de l’aristotélisme – substance, matière et forme, nature – demeurent pertinents

  • Titre traduit

    The individual in all his states


  • Résumé

    Contemporary ontology follows the old controversies about universals and particular beings. What is an individual ? What is it to be an individual ? In virtue of which principle is an thing an individual ? The methods of analytic philosophy begins with an analysis of language, and tries to give a systematic explanation of concepts like universal, particular, feature, event, and so on.But the encountered difficulties suggest rather to study the object of our common experience, the concrete particular in order to give a satisfactory account of our perceptions that succeeds in confronting contemporary problematics. That is the aim of this work. We may through the features of unity and division characterize what an individual is and resolve the paradoxes laid by ancient and contemporary theories : monism, problem of the principle of individuation, reference to individuals, quantum mechanics, and so on.These two features may be more or less possessed. The person occupies the top of the scale among the objects that we commonly meet. Our analysis shows that the person cannot be the mere self-consciousness. It must be a substance endowed with reason. Nevertheless it doesn’t fit the perfect realization of the concept of individual. There is place for another being which completely fulfills thesovereign independence that the features of simplicity and division means.This journey through the various states of individuals give by the way a proof of the relevance of aristotelian concepts like substance, matter, form, nature, even in contemporary ontology


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.