L'œuvre de Victor Hugo en Russie et en URSS

par Myriam Truel

Thèse de doctorat en Etudes slaves

Sous la direction de Serge Rolet.

Le président du jury était Lubov Jurgenson.

Le jury était composé de Serge Rolet, Lubov Jurgenson, Claude-Elisabeth Millet, Vincent Vivès, Maryse Dennes.

Les rapporteurs étaient Lubov Jurgenson, Claude-Elisabeth Millet.


  • Résumé

    Victor Hugo fait partie des écrivains étrangers les plus publiés et les plus lus en URSS. Ce travail revient sur la diffusion et la réception de ses œuvres en Russie, en URSS et en Russie postsoviétique, et notamment sur l’entrée de l’écrivain dans le panthéon littéraire russe puis soviétique des écrivains étrangers, qui permet une large diffusion de ses œuvres.La méthodologie s’inspire de celle adoptée dans l’étude des transferts culturels (M. Espagne) et place au centre de l’attention les processus d’appropriation par la culture d’accueil. On s’intéresse à la création, à travers les traductions, de ce qu’on peut décrire comme l’« œuvre russe » de Victor Hugo ainsi qu’à la formation d’une figure de l’auteur. Alors que les travaux soviétiques affirment que les œuvres de Victor Hugo sont poursuivies par la censure avant la révolution de 1917 malgré l’intérêt des grands écrivains et penseurs russes, puis mises en avant à la période soviétique, on s’aperçoit que Victor Hugo entre dans le panthéon littéraire russe dès le tournant des XIXe et XXe siècle et ne fait que consolider sa place après la Révolution. La réinterprétation de l’œuvre et de la figure de l’auteur à la période soviétique est bien plus superficielle qu’il n’y paraît au premier abord.

  • Titre traduit

    Victor Hugo’s works in Russia and in the USSR


  • Résumé

    Victor Hugo was one of the most published and well-known foreign writers in USSR. We will analyse the dissimination and the reception of his works in Russia, USSR and post-soviet Russia. We will pay a special attention to the way Victor Hugo joined the Russian (and then the Soviet) literary pantheon of foreign writers, which made it possible for his works to be widely published.Our methodology is based on the one proposed in the cultural transfers studies (M. Espagne). Thus, we will focus on the process of inclusion of Victor Hugo in the Russian/Soviet culture. The translations, especially the most published ones, came to form what can be described as Victor Hugo’s “Russians works”. The Russian image of Victor Hugo created by translations and critical works also differs from the French one.Soviet works on Victor Hugo in Russia state that Hugo’s works were censored until the Revolution in 1917, although Russian writers showed interest for them, and that they began to be widely published only after 1917. However, Victor Hugo joined the Russian literary pantheon as early as the turn of the 20th century, consolidating his place after the Revolution. In Soviet times Victor Hugo and his works underwent a process of reinterpretation that might seem cardinal at first sight, but occurs to be quite superficial indeed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.