Qualité et accessibilité aux services de soins maternels et infantiles dans un contexte d’exemption de paiement : cas de la Côte-d’Ivoire

par Zrampieu Sarah Ba

Thèse de doctorat en Science économique

Sous la direction de Faridah Djellal.


  • Résumé

    Depuis avril 2011, les autorités ivoiriennes ont décidé l’adoption de l’exemption de paiement des frais médicaux à l’intention des usagers des établissements sanitaires publics et à base communautaire. En février 2012, la mesure d’exemption totale de paiement des frais médicaux prend fin et laisse place à la gratuité des soins, ciblée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans. Depuis son adoption en février 2012, la politique d’exemption de paiement direct des soins de santé ciblée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans est-elle effectivement appliquée en Côte-d’Ivoire ? Quelles sont les conséquences de la mise en œuvre de cette politique sur la qualité et l’accessibilité aux services de soins maternels et infantiles de Côte-d’Ivoire ? Dans l’objectif de répondre à ces questions de recherche, nous avons réalisé l’analyse quantitative de données issues des Enquêtes Niveau de Vie des ménages, réalisées par l’Institut National de la Statistique de Côte-d’Ivoire, en 2008 et 2015. D’autre part, nous avons réalisé, durant les mois de mai 2016 et janvier 2017, des entretiens qualitatifs auprès des patientes, des prestataires des services de soins maternels et infantiles et d’individus résidant proches des centres de santé sélectionnés. Les principaux résultats sont l’application partielle de l’exemption de paiement direct aux services de soins maternels et infantiles, le maintien de la qualité et de l’accessibilité aux services de soins maternels et infantiles, en contexte d’exemption de paiement, et enfin, la difficile transition vers la Couverture Maladie Universelle.

  • Titre traduit

    Quality and accessibility to maternal and child care services in the context of exemption from payment : case of Côte-d’Ivoire


  • Résumé

    From April 2011, Ivorian authorities decided adoption of the exemption from payment of medical fees for users of public health institutions and community based. In February 2012, measure of total exemption from payment of medical fees takes end and leaves room to free care, targeted to pregnant women and children under five. This targeted free represents transitional step toward the establishment of universal health coverage. Also, since its adoption in February 2012, the policy of exemption of direct payment targeted to pregnant women and children under five is applied in Côte-d’Ivoire? What are the consequences of the implementation of this policy on the quality and accessibility of maternal and child care in Côte-d’Ivoire? These are the question to which our research will try to answer from a theoretical framework, mainly based on economic theories. These theories are theory of informational asymmetry, Lancasterian theory and approach by capabilities. In order to meet our research questions, we have achieved quantitative analysis of data from surveys of living standards of households carried out by National Institute of Statistics of Côte-d’Ivoire in 2008 and 2015. On the other hand, we realized structured and in-depth interviews, during May 2016 and January 2017, with patients, health providers, and individuals who live close to health centres selected. The main results of our analyses concern partial application of exemption from direct payment, maintaining quality and accessibility to maternal and child healthcare services, and finally, difficult transition to universal health coverage.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 19-09-2020


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.