Etude des facteurs modérateurs de l’engagement chez les enfants

par Clément Poirier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alexandre Pascual.

Soutenue le 19-06-2017

à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Bordeaux) , en partenariat avec Laboratoire de psychologie (Bordeaux) (laboratoire) .

Le président du jury était Valérie Fointiat.

Le jury était composé de Alexandre Pascual, Valérie Fointiat, Fabien Girandola, Nicolas Guéguen, François Ric.

Les rapporteurs étaient Fabien Girandola, Nicolas Guéguen.


  • Résumé

    Depuis les années 70, la notion d’engagement a été définie comme le lien qu’un individu réalise avec ses actions. Ce lien pourrait être renforcé par la situation dans laquelle l’individu agit. Les conséquences se mesureraient autant d’un point de vue cognitif que comportemental. Le milieu social dans lequel grandit l’individu est susceptible d’entrer en jeu dans l’acquisition des compétences nécessaires à l’engagement. Dans une vision bioécologique du développement, les milieux familial et scolaire amèneraient l’enfant à émettre ces compétences. Pour tester cette hypothèse, sept études ont été réalisées. Elles ont permis de tester le rôle des pratiques éducatives parentales perçues par l’enfant ainsi que l’adaptation psychosociale de l’enfant décrite par l’enseignant en tant que modérateur de l’engagement. Trois méthodes, transversale, longitudinale et méta-analytique ont été utilisées pour rendre au mieux compte de l’effet du développement de l’enfant au cours du temps. Elles nous ont permis de confirmer un effet du style éducatif parental perçu par l’enfant et du profil d’adaptation psychosociale décrite par l’enseignant sur l’efficacité d’une situation de pied dans la porte. Ces résultats sont discutés en termes de l’acquisition de l’indépendance dans la prise de décision de l’enfant en lien avec son environnement social.

  • Titre traduit

    A study of the factors modulating commitment in children


  • Résumé

    Since the 70s, commitment is defined as the link that person makes with his actions. This link could be enhanced by the situation in which the person acts. The consequences seem possible to be measured as much from a cognitive as from a behavioral level. The social environment in which the individual grows up seems to have an impact on the acquisitions of competences required for such a commitment. In a bioecological vision of the development, the child acquires these competences thanks to family and school. To check this, a total of seven studies were made. They allowed a test of the moderating role of the parental educational practices from a child’s point of view and the psychosocial adaptation of the child described by the teacher like moderator on a commitment. Three methods, one transversal, one longitudinal and one meta-analytic method were used to account for the effect of children’s development in life span. This permitted us to confirm an effect of parenting style from the child’s point of view and the psychosocial adaptation profile described by the teacher on the efficiency of the foot in the door paradigm. Results are discussed in terms of relation of child’s acquisition of independency in decision making in to his social environment.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.