La phonologie du français bordelais : une analyse dans le cadre du Projet de la Phonologie du Français Contemporain (PFC)

par Shureka Nyawalo

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Laurence Labrune.

Soutenue le 21-11-2017

à Bordeaux 3 , dans le cadre de École doctorale Montaigne-Humanités (Pessac, Gironde) , en partenariat avec Cognition, langues, langage, ergonomie (Toulouse) (laboratoire) .

Le président du jury était Bernard Laks.

Le jury était composé de Laurence Labrune, Jeff Tennant, Jean-Michel Tarrier, Isabelle Racine.

Les rapporteurs étaient Bernard Laks, Jeff Tennant.


  • Résumé

    Ce travail propose une description et une analyse de la phonologie du français parlé à Bordeaux et dans son agglomération, à partir d’un corpus d’enquêtes réalisées suivant la méthodologie et le protocole développés dans le cadre du Projet de la Phonologie du Français Contemporain (PFC), développé par Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris X) et Chantal Lyche (Universités d’Oslo et de Tromsø). Plusieurs aspects de la phonologie du français bordelais sont abordés, en prenant en compte la diversité diastratique des locuteurs et les différences diaphasiques des tâches linguistiques, en particulier la question des lois de position des voyelles, la liaison et le schwa. L’étude détaillée ici se base sur l’analyse d’entretiens enregistrés réalisés auprès de dix-huit adultes venant de Bordeaux et de son agglomération. Les participants à cette enquête ont été interviewés entre juin et juillet 2015, selon le protocole du Projet PFC, et les enregistrements ont été transcrits, codés et analysés par l’auteure, également selon les protocoles du Projet PFC. Les locuteurs ont été sélectionnés de manière à représenter une diversité équilibrée en termes d’âge, de sexe, de niveaux d’études, de milieu socioéconomique/culturel et de situation géographique pendant l’enfance. Nous observons des tendances dans la réalisation de plusieurs phénomènes phonologiques. La liaison et le schwa sont utilisés plus en lecture de texte qu’en conversation libre. Cependant, le schwa est réalisé le moins dans la lecture de la liste de mots. Une analyse diachronique révèle que les Bordelais actuels suivent la Loi de Position davantage comparé aux locuteurs décrits dans les travaux précédents. Nous constatons que l’âge apparaît comme un facteur statistiquement significatif dans la diversité diastratique pour cet échantillon de locuteurs. Nous considérons également la variation diatopique, diaphasique et diachronique. Ce travail contribue à l’étude de la variation du français parlé aujourd’hui.

  • Titre traduit

    Phonology of Bordeaux French : Analysis in the Framework of the Contemporary French Phonology (PFC) Project


  • Résumé

    This study provides a description and an analysis of the French spoken in Bordeaux and the surrounding communities, based on a corpus of studies following the methodology and the protocol developed within the framework of the Contemporary French Phonology (PFC) Project, developed by Jacques Durand (ERSS, University of Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, University of Paris X) and Chantal Lyche (University of Oslo and University of Tromsø). Several aspects of the phonology of Bordeaux French are studied, taking into consideration the sociolinguistic diversity of the speakers and the stylistic differences of the linguistic tasks, specifically the Loi de Position for vowels, liaison and schwa. The study detailed here is based on the analysis of audio-recorded interviews of eighteen adults from Bordeaux and the surrounding communities. The participants in this study were interviewed between June and July 2015, according to PFC protocol, and the recordings were transcribed, coded and analyzed by the author, also in accordance with PFC protocol. The speakers were selected in order to represent a balanced diversity in terms of age, sex, level of education, socioeconomic/cultural background, and childhood neighborhood. We observe patterns in terms of the realization of several phonological phenomena. Liaison and schwa are used more in the reading task than in conversation. However, schwa is used the least in the word list. A diachronic analysis reveals that the people from Bordeaux today follow the Loi de Position more than the speakers described in previous research did. We conclude that age is shown to be a statistically significant sociolinguistic factor for this sample of speakers. We also take into account variation in terms of geography, style and chronology. This work contributes to the study of phonological variation in spoken French today.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.