Penser le néant, vivre libre : sur quelques thèses de Maître Eckhart et leur résonance dans la philosophie de l'École de Kyoto

par Ryo Sato

Thèse de doctorat en Philosophie de la religion

Sous la direction de Yannick Courtel.

Le président du jury était Bernard Stevens.

Le jury était composé de Akinobu Kuroda.

Les rapporteurs étaient Bernard Stevens, Éric Mangin.


  • Résumé

    Keiji Nishitani, philosophe de l’École de Kyoto, a développé sa philosophie de la religion en étudiant les sermons allemands de Maître Eckhart à la lumière de la notion du « néant absolu » de Kitarô Nishida. Nishitani applique cette dernière à la « Déité » (Gotheit) exposée dans la prédication d’Eckhart, où il découvre l’idée d’un éveil à la subjectivité originaire dans l’âme humaine. Cet éveil ouvre à l’âme une liberté « en Dieu sans Dieu », accessible à la vraie intelligence religieuse, détachée de tout dualisme. Dans cette perspective, comment pouvons-nous intégrer la métaphysique que Maître Eckhart expose dans ses œuvres latines ? Dans le Commentaire de l’Évangile selon Jean, Eckhart déploie sa vision sur Dieu, Être-Un, « Principe sans principe », et il enseigne à « vivre » l’unité entre « être » et « connaître », en laquelle consiste la béatitude. Notre réflexion s’articule autour de l’idée de « vivre la vie ». Nous essayons d’unifier le détachement dans le « néant de la Déité » selon Nishitani et l’« Être illimité » selon le commentaire biblique, de manière à représenter la pensée eckhartienne comme une synergie de la spéculation métaphysique et de la pratique existentielle pour expérimenter le Transcendant dans notre vie immanente.

  • Titre traduit

    Think nothingness, live free : about some views of Meister Eckhart and their resonance in the philosophy of the Kyoto School


  • Résumé

    Keiji Nishitani, philosopher of the Kyoto School, developed his philosophy of religion, studying the German sermons of Meister Eckhart, in the light of the notion of “absolute nothingness” of Kitarô Nishida. He applies that notion to the “Godhead” (Gotheit) outlined in Eckhart’s preaching, where he discovers the idea of awakening to the elemental subjectivity in human soul. This awakening opens up to the soul a liberty “in Godwithout God”, accessible to the religious intelligence detached from all dualism. In this perspective, how can we integrate the metaphysics exposed by Eckhart in his Latin works ? In the Commentary on the Gospel of John, Eckhart explains his vision of God, Being-One, “Principle without principle”, and he teaches to “live” the unity between “being” and “knowing”, of which the beatitude consists. Our study revolves around the thinking on “live the life”. We try to unify the detachment in the “nothingness of the Godhead” according to Nishitani and the “unlimited Being” according to the biblical commentary, so as to show the Eckhartian thought as a synergy between metaphysic speculation and existential practice to experience the Transcendent in our immanent life.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Penser le néant, vivre libre : sur quelques thèses de Maître Eckhart et leur résonance dans la philosophie de l'École de Kyoto


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Penser le néant, vivre libre : sur quelques thèses de Maître Eckhart et leur résonance dans la philosophie de l'École de Kyoto
  • Détails : 1 vol. (375 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 325-365. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.