Réification des propriétés visuelles pour les tâches de composition

par Ghita Jalal

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Wendy Mackay.

Le président du jury était Jean-Daniel Fekete.

Le jury était composé de Wendy Mackay, Jean-Daniel Fekete, Yannick Prié, Kim Halskov, Stéphane Chatty.

Les rapporteurs étaient Yannick Prié, Kim Halskov.


  • Résumé

    Les graphistes utilisent des propriétés visuelles comme la couleur, la police de caractères typographiques, la taille ou la position pour construire et communiquer leurs concepts visuels. La plupart des outils numériques de composition considèrent les propriétés visuelles comme simples attributs. Ces propriétés sont accessibles, quand l’objet est sélectionné,via des boîtes de dialogue, sans êtres considérées comme objets indépendants dans l’interface. Cette thèse porte sur la réification des propriétés visuelles des objets graphiques pour les tâches de composition.Je soutiens l’importance de créer des outils de composition qui permettent de manipuler les propriétés visuelles directement, sans passer par des menus ou des boîtes de dialogue.La manipulation des propriétés visuelles dépend de la perception des propriétés, de l’expertise de l’utilisateur et de leur représentations sur l’interface.Elle dépend également des outils existants pour manipuler les propriétés visuelles dans le contexte de travail. Les outils numériques de composition utilisent principalement des boîtes de dialogue. Certains travaux de recherche soutiennent l’importance de faire évoluer les boîtes de dialogues, et proposent des boîtes de dialogues plus interactives. D’autres travaux proposent de nouvelles manières de représenter et de manipuler les propriétés visuelles.Les graphistes préfèrent les outils qui agissent directement sur les propriétés visuelles. Ils adaptent ces propriétés, pour les utiliser comme outils leur permettant de compléter des tâches comme l’alignement et l’espacement.Les artistes et les designers travaillent en développant leurs propres représentations des espaces de couleur. Ils manipulent chaque couleur, dans le contexte des autres couleurs utilisées dans le même document.Leurs choix de couleur dépendent également d’autres propriétés visuelles comme la texture, la matière, ou la luminosité. En créant leurs mise en page, les graphistes établissent des liens entre les propriétés spatiales comme la position, la taille, et la superposition des éléments graphiques. Ils créent des règles pour définir comment ces liens évoluent dans un même document, ou entre différents documents.Deux groupes d’outils proposent des exemples de la réification des propriétés visuelles pour des tâches de composition. Deux études avec des designers présentent différentes utilisations envisagées pour ces outils.Chaque utilisateur présente des exemples de projets spécifiques dans lesquels ces outils faciliteront leurs tâches de composition, et comment ils leur permettront d’obtenir les rendus recherchés.

  • Titre traduit

    Reification of visual properties for composition tasks


  • Résumé

    In this dissertation, I argue that visual composition tools should reify visual properties— that is, create them into first-class, interactive objects that designers can manipulate, directly in the document. Artists and designers use visual properties such as color, typography,size, and position to create novel composition concepts. Most visual composition tools treat graphical elements as objects— but not their visual properties. The latter are simply attributes of graphical elements, usually accessible on demand, through property sheets or dialog boxes, rather than as independen tinteractive objects.I begin with an introduction, where I outline the dissertation and summarise the main contributions.Then, I present a conceptual overview, where I argue that perception, expertise, theories and existing representations of visual properties affect how designers manipulate them in their work. In the related worksection, I identify the main approaches visual composition tools propose to manipulate visual properties.I explain the advantages and limitations of these approaches.I present a comparative structured observation study (Chapter 4) where graphic designers perform visual composition tasks in Adobe Illustrator. Designers preferred tools that provide direct access to visual properties.They use these visual properties to complete visual composition tasks such as alignment and distribution.I then present two interview studies (Chapter5, Chapter 6) that examined artists’ and designers’practices as they manipulate color and create layouts in their projects. Artists and designers create personal color representations. They manipulate each color in the context of its surrounding graphical elements,and combine it with other visual properties such as texture. As they create their layouts, designers establish links among visual properties such as size,position, and layering of graphical elements. They define rules for how these properties change in space,across instances of the same composition, or in time,across related compositions.Based on these observations, two groups of prototypes (Chapter 7) demonstrate how we can reify visual properties into first-class graphical objects. ColorPartner supports creating personal representations of the color manipulation process. Color Revealer permits creating informative color representations of how a process evolves. Palette Explorer supports manipulatingvisual properties of color swatches, such as size, position and layering, in the context of surrounding colors. Color Compositor supports manipulating the combination of colors and textures. Linkify supports linking visual properties directly in the documentand defining rules for how these links evolve as the content changes. Contextify supports creating rules that define how visual properties change across instances of a composition. In two follow up studies,designers explain how they intend to use these tools in their current projects..I conclude with a summary of the contributions(Chapter 8) and a discussions of the limitations and future work.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.