Meglio il turbante del sultano della tiara latina : Giovanni Dokeianos e la transizione bizantino-ottomana a Costantinopoli nel secondo Quattrocento

par Anna Calia

Thèse de doctorat en Histoire et philologie byzantine

Sous la direction de Brigitte Mondrain et de Luciano Canfora.

Le président du jury était Antonio Rigo.

Le jury était composé de Brigitte Mondrain, Luciano Canfora, Antonio Rigo, Antonio Rollo.

Les rapporteurs étaient Antonio Rigo, Antonio Rollo.

  • Titre traduit

    Mieux vaut le turban du sultan que la tiare latine : Jean Dokeianos et la transition byzantine-ottomane à Constantinople dans la 2ème moitié du XVème siècle


  • Résumé

    Contrairement à la diaspora des intellectuels et des manuscrits grecs en Occident au XVème siècle, le rôle joué par les savants byzantins à Constantinople après la conquête ottomane de 1453 est un sujet encore peu connu. Dans le premier chapitre de ma thèse je dresse un tableau de Constantinople avant et après la Chute, tout en soulignant le développement de l’idéologie impériale ottomane et l’importance des réseaux marchands et des archontes grecs en tant qu’intermédiaires entre la cour ottomane et le Patriarcat. Le deuxième chapitre se concentre sur la présence grecque dans la cour ottomane de Mehmed II. J’aborde en particulier le cosmopolitisme culturel dans la cour à partir de l’intérêt ottoman pour l’héritage culturel byzantin, qui est attesté aussi par la circulation des savants byzantins et de quelques manuscrits grecs. La deuxième partie de la thèse est consacrée au rhéteur et copiste Jean Dokeianos, un personnage représentatif de la transition byzantine-ottomane. J’offre une édition commentée de ses ouvrages rhétoriques inédits, écrits pour les membres de la dernière cour byzantine de Mistra. Initialement proche de Pléthon, il s’approcha au cercle anti-unioniste de Gennadios Scholarios après son déplacement à Constantinople autour de 1460, où il travailla pour le Patriarcat et pour la cour ottomane. Dans le dernier chapitre je présente l’éclectique collection manuscrite de Dokeianos et son activité de copie à Mistra et à Constantinople, tout en proposant des nouvelles identifications. Dans l’appendice j’offre une édition de quelques ouvrages Byzantines inédits de la moitié du XVème siècle écrites par des auteurs liés à différents égards à Dokeianos

  • Titre traduit

    Better the Sultan's Turban than the Latin Miter : John Dokeianos and the Byzantine-Ottoman Transition in Constantinople in the 2nd Half of the XVth Century


  • Résumé

    Unlike the XVth century diaspora of Byzantine intellectuals and Greek manuscripts to the West, the role played by Byzantine scholars in Constantinople in the aftermath of the Ottoman conquest in 1453 is still a little-explored subject. In the first chapter of my dissertation I provide an overview of the conditions of Constantinople before and after the conquest, discussing the emergence of an Ottoman imperial ideology and the importance of Greek merchant networks and Greek archons as intermediators between the Ottoman court and the Patriarchate. The second chapter focuses on the Greek presence in the Ottoman court during Mehmed II’s reign. In particular, I address cultural cosmopolitism in the sultan’s court by looking at the Ottoman interest for the Byzantine cultural legacy, which is also attested by the circulation of Byzantine scholars and by a number of Greek manuscripts in the Ottoman court. The second part of the dissertation is devoted to the rhetorician and copyist John Dokeianos, a representative figure of the Byzantine-Ottoman transition. I provide a commented edition of his unedited rhetorical works written for members of the Byzantine court of Mistra. Formerly close to Pletho, he became close to the anti-Unionist circle of Gennadios Scholarios when he moved to Constantinople around 1460, where he worked for both the Patriarchate and the Ottoman court. In the last chapter I discuss Dokeianos’ eclectic book collection and his copying activities in Mistra and Constantinople, proposing new manuscripts identifications. In the appendix I provide an edition of some unedited XVth century Byzantine works written by authors connected in various degrees to Dokeianos.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.