Lieu de savoir, lieu de pouvoir : le laboratoire narratif de l'île dans la littérature Européenne d'après-guerre

par Iona Andreescu

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Annick Louis et de Jean-Louis Fabiani.


  • Résumé

    Dans la littérature européenne insulaire de l'après-guerre, notamment dans les réécritures de Robinson Crusoé, l'île crée les conditions d'un laboratoire en sciences sociales. Elle révèle ainsi un topos au croisement de l'imaginaire et de la géographie, qui interroge des enjeux socio-politiques constitutifs de la société d'après-guerre. Cette recherche porte sur la littérature îlienne parue entre 1954 et 1982 en Europe occidentale, avec des oeuvres telles que Island de Aldous Huxley (1962), Vendredi ou les limbes du Pacifiques de Michel Tournier (1971) ou encore Un homme obscur de Marguerite Yourcenar (1982). Dans un mélange inédit de fiction et de mémoire collective, les romans d'île d'après-guerre sont porteurs des fonctions esthétiques, cognitives et mentales. Ces oeuvres sont traversées par les préoccupations qui accompagnent, au sortir de la guerre, les changements de perception de la nation, du temps social, de la maîtrise de l'espace, de l'identité telle que perçue dans l'imaginaire européen. Dans les récits, les personnages principaux y sont tous marqués par une rupture intérieure : leurs idées, leurs principes de vie, la civilisation même sont redéfinis, sinon radicalement transformés. Le plus souvent, la littérature îlienne d'après-guerre révèle une évidente inscription historique, articulant des enjeux socio-politiques d'un nouveau régime d'historicité, ainsi qu'une dimension imaginaire qui révèle un désir d'évasion et une projection d'un ailleurs rêvé.


  • Résumé

    This doctoral research seeks to relate the myth of Robinson Crusoe and that of the desert island to modern European history, in order to apprehend several poetic functions of the post-1945 social system, particularly as portrayed in post-war novels such as Island (1962) by Aldous Huxley or Vendredi ou les limbes du Pacifiques (1971) by Michel Tournier. Considering the island space as a metaphor for a European social system in-the-making, the historian Michel de Certeau argues that the story of Robinson Crusoe is highly representative for occidental modern historiography. After the experience of the violence of the twentieth century, though Daniel Defoe's island story continues to be an important European narrative of making society, the rewritings of Robinson and the desert island present a completely different perspective than the one proposed in The Life and Strange Surprizing Adventures of Robinson Crusoe by Daniel Defoe, as the perceptions of the nation-state, time and space, identity and the place of the individual within society are radically transformed. The post-World War II avatars of Robinson seem to constitute a literary act involving collective awareness and a therapeutic memory exercise regarding the historical violence. The rewritings of this literary myth often constitute an act of 'remembering' a colonial past, a revision of the official history, a collective memory act having the aim of soothing the present of the burden of history.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (323 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.289-309. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-83
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.