Social network of firms, innovation and industrial performance

par Johannes Van der Pol

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Murat Yildizoglu et de Andreas Pyka.

Le président du jury était Francesco Lissoni.

Le jury était composé de Francesco Lissoni, Thomas Vallée, Bart Verspagen.

Les rapporteurs étaient Thomas Vallée, Bart Verspagen.

  • Titre traduit

    Réseau social des firmes, innovation et performance industrielle


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est de répondre à trois questions principales ; commentexpliquer et interpréter un réseau de collaboration, est-ce que des firmes avec une positionparticulière dans un réseau bénéficient d’une performance accrue et enfin, existe-t-il desstructures de réseaux qui favorisent l’innovation ?Pour répondre à ces questions, la thèse est organisée en trois parties. La première partieprésente, dans un premier chapitre, une revue analytique de la littérature suivie d’un chapitrequi présente la théorie derrière une des méthodes d’analyse réseau utilisée dans cette thèse :les Exponential Random Graph Models (ERGM).La seconde partie présente trois analyses empiriques. Le premier chapitre empirique analysel’impact du cycle de vie de la technologie sur la dynamique du réseau de collaboration autourdes composites structuraux en aéronautique. Les deux chapitres suivants se concentrent sursecteur aéronautique et le secteur des biotechnologies respectivement. L’objectif de ceschapitres est d’analyser la dynamique structurelle et d’identifier s’il existe un lien entreposition dans le réseau et la performance de la firme.La dernière partie cherche à identifier des structures de réseaux qui favorisent l’innovation.Un modèle à base d’agents (ABM) est proposé pour répondre à cette question.


  • Résumé

    This thesis aims to answer three main questions ; how can one explain andinterpret the structure of an innovation network, are there positions in a network which allowfor an increased performance for firms and finally, are there network structures which favourinnovation ? In order to answer these questions, the thesis is organised in three parts.The first part presents, in a first chapter, an analytical review of the literature followed by achapter presenting the theory behind one of the network analysis methods: ExponentialRandom Graph Models (ERGM).The second part of the thesis presents three empirical analyses. The first empirical chapteranalyses the impact of the life-cycle of the technology on the structural dynamics of thecollaboration network for Structural Composite Materials. The following two chapters focuson two sectors, the aerospace and biotech sector. The aim of these chapters is to analyse thestructural dynamics of collaboration networks as well as identifying a link between networkposition and firm performance.The third and final part of this thesis searches for network structures which might favourinnovation. An Agent-Based Model is used to answer this final question.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.