Interculturation positive et dépassement du trauma : esquisse de la poïétique d'un lien

par Anna Bayard-Richez

Thèse de doctorat en Psychologie interculturelle

Sous la direction de Patrick Denoux.

Le président du jury était Jean-William Wallet.

Le jury était composé de Patrick Denoux, Alain Trognon, Abdeslam Dachmi, Amal Bernoussi, Christine Roland-Lévy.

Les rapporteurs étaient Alain Trognon, Abdeslam Dachmi.


  • Résumé

    Notre problématique s'articule sur deux approches théoriques, à savoir la psychologie interculturelle francophone et la psychologie clinique interculturelle du trauma. En effet, nous étudions l'édification d'une métabolisation structurelle au profit d'une métabolisation expérientielle chez le sujet. Pour cela, nous interrogeons spécifiquement dans ce travail le lien entre l'interculturation positive et le dépassement d'un trauma. En effet, ces deux concepts nous semblent a minima reliés par la notion de "mise en sens" nécessaire face à l'effraction d'une altérité radicale, qu'elle vienne d'un agresseur, ou d'une rencontre avec une culture radicalement Autre. Nous questionnons la corrélation entre l'interculturation positive et dépassement du traumatisme à la lumière de nombreuses variables : contexte personnel, dispositions et processus psychiques, facteurs environnementaux…Une étude préliminaire (N = 10) et une première série d'entretiens qualitatifs (N = 13) nous ont permis d'élaborer un questionnaire quantitatif. Nos résultats (N = 191) démontrent un lien entre l'interculturation positive et le dépassement du traumatisme (rhô=.217, p=.003), lien modulé principalement par l'estime de soi et l'aptitude aux relations. Nous proposons des recommandations cliniques pour l'élaboration d'un Tiers-espace thérapeutique créatif et interculturalisé venant soutenir la recherche de sens de ceux confrontés à l'effraction de l'altérité radicale de la mort, faisant de l'approche interculturelle un engagement socio-géopolitique bienveillant au service d'une clinique victimaire engagée, réflexive et consciente


  • Résumé

    This research is about implementing a set of questions linked to two theoretical approaches : French intercultural psychology, in terms of the psychology of culture contact, and the intercultural clinical psychology of trauma. We are interested in the transformation of experiential contact into psychic structures, through a metabolisation process. In this paper, we specifically examine the case of the overcoming trauma, in relation to positive interculturation. We put forward the hypothesis of a link between the development of intercultural skills and the overcoming of trauma. These two processes appear to us to be minimally connected by the notion of creative resolution strategies and the meaning of the experience. The subjects in both cases must face the ″nonsense″ of a radical otherness differently, whether from a perpetrator or from another culture. We question the source of positive interculturation and overcoming trauma according to numerous variables : personal context, psychological processes and predisposition, environmental factors… A preliminary study (N=10) and a first set of qualitative interviews (N=13) allowed us to elaborate a quantitative questionnaire. Our results (N=191) demonstrate a link between positive interculturation and overcoming trauma (rhô=.217**) which is modulated by self-esteem and aptitude to relationships.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.