Archéographie et ingénierie du corps

par Cindy Robin

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Xavier Lambert et de Carole Hoffmann.

Le président du jury était Valérie Arrault.

Le jury était composé de Xavier Lambert, Carole Hoffmann, Bernard Andrieu, Bernard Lafargue, Philippe Pomar.

Les rapporteurs étaient Bernard Andrieu, Bernard Lafargue.


  • Résumé

    Animé par les évolutions industrielles et les prouesses scientifiques, technologiques et biologiques, l’homme contemporain semble préparer le terrain de sa métamorphose. Après avoir cherché à contrôler son environnement, il semble désormais vouloir contrôler son être et devenir maître et cause de lui-même. En effet, aujourd’hui plus que jamais l’homme bricole, traite, cultive, modifie son anatomie de toutes les manières possibles, chirurgies esthétiques, interventions génétiques ou encore opérations technologiques. Le corps du XXIe siècle, dont il est question d’analyser les mutations, les causes et les éventuelles conséquences, devient – comme le soulèvent de nombreux artistes contemporains au travers de nouvelles poïétiques – de plus en plus un élément composite, un amalgame de substances, de normes scientifico-culturelles et de manipulations techno-biologiques, il se fait artefact. Ce travail théorique soutenu par une pratique artistique se propose de nous interroger sur la condition humaine contemporaine, inscrite dans un contexte sociétal qui semble être sous la coupe d’un phénomène de scientifisation très marqué. Une condition humaine, menacée par des idéologies post-humanistes souhaitant prendre en main l’évolution et organiser les générations artificiellement.

  • Titre traduit

    Archaeography and body engineering


  • Résumé

    Led by industrial developments as well as scientific, technological and biological prowess, modern man seems to lay the ground for his metamorphosis. Having sought to gain control over his environment, he now apparently wants to control his own being and become his own master and cause. As a matter of fact, today more than ever, man tinkers with his anatomy, processes it, cultivates and changes it, be it through aesthetic surgery, genetic intervention or technological operations. The 21st century body, that of which the mutations, causes and possible consequences are being analyzed, increasingly becomes – as many contemporary artists have shown through new poietics – a composite element, a hotchpotch of scientific-cultural norms and techno-biological manipulations, it becomes an artefact. This theoretical work, backed by an artistic practice, seeks to raise questions about the contemporary human condition in a societal context that is seemingly dominated by a very strong scientification phenomenon. A human condition threatened by post-humanist ideologies wishing to take evolution into man’s own hands and to artificially organize generations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Archéographie et ingénierie du corps


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Informations

  • Sous le titre : Archéographie et ingénierie du corps
  • Détails : 1 vol. (362 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 333-339. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.