Temporalité et spatialité dans l'esthétique japonaise : Formes de l'architecture au Japon

par Alexandre Melay

Thèse de doctorat en Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art

Sous la direction de Valentine Oncins.

Le président du jury était Pierre Baqué.

Le jury était composé de Michel Sicard.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la question de l’identité de l’architecture contemporaine au Japon à travers l’esthétique traditionnelle, profondément ancrée dans l’ensemble de la culture ancienne de ce pays : un véritable cheminement passant à la fois par l’intellectuel, le spirituel et l’artistique. L’objet de cette recherche est donc d’analyser l’interrelation existante entre tradition et modernité ; d’établir une « filiation », une possible évolution et de comprendre aussi la transformation de l’architecture contemporaine et ses problématiques à travers les différents concepts, qui fondent l’ensemble de l’esthétique au Japon, entre temporalité et spatialité. Il est question d’apporter un éclairage sur les expressions de la tradition : une « nouvelle tradition », une japonéité, où la tradition devient la matrice de la modernité. La tradition est à comprendre alors comme un véritable catalyseur. L’objectif de cette thèse est de montrer que l’architecture japonaise a su résoudre la difficile adéquation de relier la tradition nationale et la modernité internationale. La tradition semble être aussi l’une des matrices du futur. En d’autres termes, il s’agit de comprendre les traditions culturelles japonaises comme de véritables leviers conceptuels pour la nouvelle génération d’architectes japonais. La tradition est un héritage du passé qu’il faut préserver pour garder une identité, et qui permet de donner un chemin et une perspective pour l’avenir. De la qualité du rapport avec la tradition dépend non seulement l’harmonie et la beauté du cadre de vie, mais aussi la richesse du message architectural à transmettre aux générations futures.

  • Titre traduit

    Time and space in Japanese aesthetics : Architectural forms in Japan


  • Résumé

    This thesis focuses on the question of the identity of contemporary Japanese architecture through Japanese traditions and aesthetics, deeply rooted from the cultural background of Japan : a real passage through both intellectual, spiritual and artistic fields. The purpose of this research is to analyze the interrelation existing between tradition and modernity ; to establish a filiation, or a lineage, a possible evolution, to understand the transformation of Japanese architecture through different concepts between space and time. It comes to shed light on the expression of tradition in Japanese architecture : a “new tradition”, a notion of japan-ness where tradition becomes the matrix of modernity. In other words, tradition could be understand as a true catalyst. The goal of this thesis is to show that Japanese architecture has resolved the difficult balance between National tradition and International modernity. The tradition seems to be also one of the matrix of the future. The tradition is not only architectural, but it includes spirituality, aesthetics, art, and the manner how culture is linking to space and time. In other words, it is important to understand the cultural Japanese tradition background as a true conceptual levers for the new generation of Japanese architects. The tradition is a legacy of the past which should be preserved to maintain an identity, which could give a path, and vision for future. The quality of the relationship with the tradition depends not only of the harmony and beauty of our living, but also from the wealthy architectural message transmitted to future generations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.