Télévision et patrimoine, des origines à la fin des années 1990

par Thibault Le Hegarat

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Christian Delporte.

Le président du jury était Loïc Vadelorge.

Le jury était composé de Loïc Vadelorge, Évelyne Cohen, Pascal Ory, Isabelle Veyrat-Masson.

Les rapporteurs étaient Évelyne Cohen, Pascal Ory.


  • Résumé

    Ce travail vise à enrichir la connaissance du patrimoine à travers l’étude de ses représentations à la télévision. Il repose sur l’étude des programmes de la télévision française des années 1950 aux années 1990 qui ont traité de ce sujet, sans distinction de genre de programme ni de type de patrimoine. La télévision est devenue, au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, le média le plus populaire auprès des Français. Dans le même temps, la notion de patrimoine s’est considérablement enrichie, son sens a muté, et son public s’est très largement renouvelé et popularisé. Cette thèse d’histoire se propose d’étudier les représentations d’un objet culturel dans un média de masse. L’enjeu est d’abord de mener l’étude d’un sujet à la télévision et de souligner les évolutions de son traitement, de sa programmation, de sa visibilité. Il s’agit également de comprendre comment les professionnels de la télévision entendent traiter ce sujet et ce qu’ils souhaitent proposer aux téléspectateurs. Comment le patrimoine est-il défini et présenté à la télévision ? Aussi, la télévision est un média qui a ses particularités. Il s’agit de comprendre si elle a affecté l’image du patrimoine. Ce faisant, il s’agira de comprendre comment la télévision a pu accompagner les évolutions de la notion et le renouvellement du public du patrimoine.

  • Titre traduit

    Television and national patrimony (France, early 1950s-late 1990s)


  • Résumé

    This doctoral dissertation aims at helping the understatement of cultural heritage (or patrimony) through the study of its representations (the way cultural history defines them) in a mass media. This works consists in the study of French television programs, aired form the early 1950s to the late 1990s. During this period, in France, television became the media with the biggest audience. Also, the notion of patrimony went through considerable changes, becoming a social phenomenon: and increasing number of French citizens, from all social backgrounds, became interested in heritage. First of all, this work is a study of a subject that was treated in a variety of genres, that became more and more visible over time, and its popularity rises both in and out of the medias. How did the producers and journalists defined patrimony and what did they intend to propose to the audience with it? This work ambitions to better understand the democratization of patrimony in the French society. Was television involved in any way in this change? This media, with its particularities, may have offered a different understanding of the notion, and the representations of patrimony on television may have affected le way viewers see it.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (891 p.)
  • Annexes : Bibliogr. ( p.715 à 737). Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.