Introduction de mécanismes de tolérance aux pannes franches dans les architectures de processeur « many-core » à mémoire partagée cohérente

par César Fuguet Tortolero

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Alain Greiner.

Soutenue le 25-11-2015

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Informatique, télécommunications et électronique (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d'Informatique de Paris 6 / LIP6 (laboratoire) .

Le jury était composé de Fabien Clermidy, Philippe Coussy, Agnès Fritsch, Lionel Lacassagne, Gilles Sassatelli.


  • Résumé

    L'augmentation continue de la puissance de calcul requise par les applications telles que la cryptographie, la simulation, ou le traitement du signal a fait évoluer la structure interne des processeurs vers des architectures massivement parallèles (dites « many-core »). Ces architectures peuvent contenir des centaines, voire des milliers de cœurs afin de fournir une puissance de calcul importante avec une consommation énergétique raisonnable. Néanmoins, l'importante densité de transistors fait que ces architectures sont très susceptibles aux pannes matérielles. L'augmentation dans la variabilité du processus de fabrication, et dans les facteurs de stress des transistors, dégrade à la fois le rendement de fabrication, et leur durée de vie. Nous proposons donc un mécanisme complet de tolérance aux pannes franches, permettant les architectures « many-core » à mémoire partagée cohérente de fonctionner dans un mode dégradé. Ce mécanisme s'appuie sur un logiciel embarqué et distribué dans des mémoires sur puce (« firmware »), qui est exécuté par les cœurs à chaque démarrage du processeur. Ce logiciel implémente plusieurs algorithmes distribués permettant de localiser les composants défaillants (cœurs, bancs mémoires, et routeurs des réseaux sur puce), de reconfigurer l'architecture matérielle, et de fournir une cartographie de l'infrastructure matérielle fonctionnelle au système d'exploitation. Le mécanisme supporte aussi bien des défauts de fabrication, que des pannes de vieillissement après que la puce est en service dans l'équipement. Notre proposition est évaluée en utilisant un prototype virtuel précis au cycle d'une architecture « many-core » existante.

  • Titre traduit

    Introduction of Fault-Tolerance Mechanisms for Permanent Failures in Coherent Shared-Memory Many-Core Architectures


  • Résumé

    The always increasing performance demands of applications such as cryptography, scientific simulation, network packets dispatching, signal processing or even general-purpose computing has made of many-core architectures a necessary trend in the processor design. These architectures can have hundreds or thousands of processor cores, so as to provide important computational throughputs with a reasonable power consumption. However, their important transistor density makes many-core architectures more prone to hardware failures. There is an augmentation in the fabrication process variability, and in the stress factors of transistors, which impacts both the manufacturing yield and lifetime. A potential solution to this problem is the introduction of fault-tolerance mechanisms allowing the processor to function in a degraded mode despite the presence of defective internal components. We propose a complete in-the-field reconfiguration-based permanent failure recovery mechanism for shared-memory many-core processors. This mechanism is based on a firmware (stored in distributed on-chip read-only memories) executed at each hardware reset by the internal processor cores without any external intervention. It consists in distributed software procedures, which locate the faulty components (cores, memory banks, and network-on-chip routers), reconfigure the hardware architecture, and provide a description of the functional hardware infrastructure to the operating system. Our proposal is evaluated using a cycle-accurate SystemC virtual prototype of an existing many-core architecture. We evaluate both its latency, and its silicon cost.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.