Naissance de la gendarmerie nationale (1791-1801) : évolution de l'institution dans la décennie révolutionnaire : l'exemple du département du Gard

par Catherine Schmidt (Dusard)

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bernard Gainot.

Soutenue le 09-03-2015

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris) , en partenariat avec Equipe d'accueil Modernités et révolutions (Paris) (laboratoire) et de Centre d'Histoire des Sciences et d'Histoire des Techniques / EA 127 "Modernités et Révolutions" (laboratoire) .

Le président du jury était Pierre Serna.

Le jury était composé de Bernard Gainot, Pierre Serna.

Les rapporteurs étaient Vincent Milliot, Valérie Sottocasa.


  • Résumé

    L'objet de la présente étude repose sur l'histoire de la gendarmerie dans le département du Gard. Cette histoire locale doit permettre de comprendre l'histoire générale de l'arme. Notre recherche s'appuie sur des archives manuscrites qui sont des correspondances entre les autorités locales, des lettres entre l'État et la Gendarmerie, des procès-verbaux, des registres, quelques pétitions des gendarmes. Les cavaliers de Maréchaussée puis les gendarmes se conforment aux lois issues du passé et obéissent aux nouvelles. Mais la Révolution distingue les pouvoirs de police, des pouvoirs de justice. Il faut concevoir des institutions capables d'en assurer la mise en œuvre. Quand est-il de la publication des lois et de leur diffusion? Les gendarmes obéissent à la loi. Les gendarmes doivent appliquer la loi et la faire appliquer. Comment empêcher l'exécution sommaire d'une personne lors d'une émeute de subsistance ? Notre travail, la naissance de la gendarmerie nationale dans le Gard se découpe en quatre parties. Dans un premier temps, j'ai essayé de répondre aux questions soulevées par l'implantation des gendarmeries dans le Gard. À travers la lecture des baux nous avons pu approfondir le rôle du procureur général syndic Griolet qui gère le maintien de l'ordre. Administrateur départemental, il gère le quotidien des gendarmes. La deuxième partie demeure un axe central de notre travail, il porte sur le salaire des gendarmes et leurs chevaux. C'est avec ces derniers qu'ils accomplissent les tournées journalières sur les grands chemins. La Convention Thermidorienne et le Directoire, malgré les conditions économiques désastreuses n'abandonnent pas les gendarmes. Dans la troisième partie, je me suis attachée à démontrer l'interaction de la gendarmerie et des événements politiques. La Convention est avertie du comportement suspect des gendarmes. À l'armée du Rhin, la contestation se manifeste par la désertion des gendarmes. Ils rentrent dans leur département sans congé, sans chevaux, sans manteau. Ces retours provoquent une incompréhension. Le Colonel Nacquard est accusé de fédéralisme, il est écroué. La dernière partie est centrée sur l'action des gendarmes. Leur intervention est au cœur du maintien de l'ordre et de la mise en application des lois. C'est un travail qui ressort du service ordinaire et extraordinaire. En conclusion, la gendarmerie est définitivement intégrée à l'armée, elle perd son indépendance et reste soumise au pouvoir exécutif.

  • Titre traduit

    Birth of the national gendarmerie (1791-1801) : evolution of the institution in the revolutionary decade : the exemple of the Gard


  • Résumé

    The purpose of this study is based on the history on the history of the gendarmerie in the Gard department ; The local history is to understand the general history of the weapon. Our research is based on handwritten archives are correspondences between local authorities, letters between the state and the gendarmes, minutes, record, some petitions of the gendarmes. Riders of constabulary and the gendarmes comply with legislation from the past and obey the news. But the revolution distinguishes the police powers of the powers of justice. We must design institutions capable of ensuring implementation. When is the publication of laws and dissemination ? The gendarmes obey the law. The gendarmes should enforce the law and enforce it. How to disable the summary execution of a person during a riot of subsistence ? Our work : the birth of the gendarmerie in the Gard is divided into four parts. At first, I tried to answer the questions raised by the implementation of police stations in the Gard. Through the reading of the leases, we could deepen the role of the Attorney General Griolet which manages the law enforcement. County Administrator, it manages the daily gendarmes. The second part remains a central focus of our work, it covers the salaries of gendarmes and their herses. It is with them that they do daily tours on the highways. Thermidorian Convention and the Executive despite the dire economic conditions do not give the gendarmes. ln the third part I attached to demonstrate the interaction of the gendannes and political events. The Convention is notified of the suspicions behavior of the gendarmes. ln the army of the Rhine, the challenge is manifested by the desertion of the gendarmes. They leave without returning to their department, without herses, without a coat. These returns cause misunderstanding. The Nacquard colonel accused of federalism, it is emprisoned. The last part focuses on the actions of the gendarmes. Their intervention is central to the maintenance of order and the enforcement of laws. lt is a work that emerges from ordinary and extraordinary service. ln conclusion, the gendarmerie is definitely integrated into the army, it loses its independence and remains subject to executive power.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.