Le néocriticisme d'Henri Bois

par Herimino Paoly Randriamanantena

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Élian Cuvillier et de Marc Boss.

Soutenue le 11-12-2015

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec CRISES - Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines et Sociales (laboratoire) et de Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines et Sociales de Montpellier / CRISES (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Daniel Causse.

Les rapporteurs étaient Olivier Abel, Frédéric Rognon.


  • Résumé

    Le néocriticisme d'Henri Bois fait partie du néocriticisme français, fondé par Charles Renouvier et François Pillon, dont le but avoué consistait à donner une philosophie et une morale à la République. Le protestantisme constituait pour eux une religion alternative au catholicisme : c'était la religion de Kant. Bois pense trouver dans cet héritage criticiste les fondations d'un renouveau théologique du protestantisme français. Le néocriticisme de Bois se caractérise essentiellement par deux points : une conception du temps redéfini comme catégorie de la raison en tant que forme de l'esprit et non plus spatialisé en tant que forme de la sensibilité ; une insistance sur le rôle central de la conscience morale et de la croyance dans la théorie de la connaissance. L'Être ne se définit pas par son agir ou par son faire, mais par ses relations avec d'autres êtres. En théologie, le Dieu que le croyant rencontre dans l'expérience religieuse est anthropomorphe, inscrit dans les limites du connaissable ; il n'est pas le deus absconditus du « panthéisme » et de l'agnosticisme. La détermination de l'indéterminé se fait sur le plan psychologique et non sur celui de la théorie de la connaissance, et les phénomènes sont tous déjà déterminés en tant qu'objets. Le néocriticisme conduit logiquement à la « psychologie religieuse ». Cela s'exprime, chez Bois, par l'importance accordée à la temporalité de Dieu et à l'historicité de son action, notamment à la dimension critique de l'histoire appliquée au Christ centre de la foi, mais aussi par le rôle fondamental du langage sous forme de croyances dans toute expérience religieuse et dans toute spiritualité.

  • Titre traduit

    The neocriticism of Henri Bois


  • Résumé

    The neocriticism of Henri Bois is part of the French Neocriticism, founded by Charles Renouvier and François Pillon, whose stated purpose was to provide a philosophy and a moral to the French Republic. Protestantism was for them an alternative religion to Catholicism, as well as it was Kant's religion. Bois thinks this criticist legacy can provide the foundations of a theological renewal of French Protestantism. The Bois' neocriticism is characterized essentially by two points: a conception of time redefined as a category of reason as a form of mind or spirit and not as a spatial form of sensibility; an insistence on the centrality of moral conscience and of belief in the theory of knowledge. The highets Being is not defined by his act or his doing, but by his relationships to other beings. In theology, the God that the believer encounters in religious experience is anthropomorphic, included in the limits of the knowable; he is not the deus absconditus of the pantheism and the agnosticism. The determination of the undetermined proceeds to the psychology and not to the theory of knowledge, and all the phenomena are already determined as objects. The neocriticism logically leads to the "psychology of religion". According to Bois, it is expressed by the importance given to the temporality of God and to the historicity of his action, including the critical dimension of history applied to Christ, who is the center of the faith, but also by the fundamental role of language, taking the form of beliefs, in any religious experience and spirituality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.