L'influence des expériences de croissance du dirigeant sur son processus de décision : vers une approche endogène de la direction d'entreprise

par Alice Garnier

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Martine Girod-Séville.

Soutenue le 24-04-2015

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) , en partenariat avec Coactis (équipe de recherche) .

Le président du jury était Frédérique Chédotel.

Le jury était composé de Martine Girod-Séville, Peter Wirtz.

Les rapporteurs étaient Carole Drucker-Godard, Didier Chabaud.


  • Résumé

    Comme le montrent Hambrick et Mason (1984) dans leur théorie des échelons supérieurs (ou « Upper Echelons Theory) », ce sont les décisions, les stratégies et les actions du dirigeant fondées sur leurs valeurs, leur expérience et leur personnalité qui vont avoir un impact sur la performance de leur entreprise et donc sur la croissance de celle-ci. Dès lors, ce seraient leur personnalité, leurs valeurs et leur expérience qui fonderaient leurs décisions et conditionneraient la performance de leur entreprise. Hambrick et Mason (1984) reconnaissent toutefois que la relation « expérience du dirigeant-croissance de l’entreprise » peut être inversée : la croissance de l’entreprise peut elle-même influencer les caractéristiques de l'équipe de direction ou du dirigeant.Mintzberg et al. (1999, p.160) diront d’ailleurs au sujet des dirigeants : « l’expérience forme leurs connaissances, qui, à leur tour, formeront leurs expériences futures ». Notre recherche se situe en management stratégique et vise à éclairer les débats sur la prise de décision du dirigeants. Elle s’inscrit dans le courant des sciences cognitives et s’intéresse plus précisément aux questions inhérentes à la cognition managériale. Afin de répondre à nos objectifs de recherche, une enquête a été réalisée auprès de dirigeants de PME. Dans cette enquête, l’influence des expériences de croissance sur les décisions est appréhendée grâce à la méthode de cartographie cognitive. Nos données sont issues de 25 dirigeants, ce qui représente 41 expériences, un dirigeant pouvant relater plusieurs expériences. La collecte des données nécessaire à l’établissement des cartes cognitives s’est réalisée par le biais de mémoires rédigés pour répondre à la question de recherche posée, par des dirigeants participant à une formation interentreprise proposée. Nous avons choisi dans notre recherche d’utiliser une démarche abductive de recherche articulant approches théoriques et approches empiriques. Nous avons souhaité, dans un premier temps, dans une approche déductive reposant sur une logique de réfutation, confronter les propositions issues de la revue de la littérature et du modèle conceptuel initial, aux données collectées auprès des dirigeants grâce à la construction de leur carte cognitive ; puis, dans un second temps, l’analyse des cartes cognitives ayant révélé d’autres éléments non pris en compte par les propositions issues de la littérature, nous avons exploré plus avant ces cartes cognitives. Nous avons ainsi obtenu un modèle d’analyse des effets de l’expérience de croissance sur le processus de prise de décision. Les résultats de cette thèse proposent que l’expérience de croissance, qu’elle soit positive ou négative, provoque un apprentissage en matière de décision ou « apprentissage décisionnel », qui fonde une nouvelle capacité dynamique de direction dans le développement de l’entreprise. Nos résultats suggèrent que l’apprentissage à travers l’expérience de croissance confère au dirigeant une perception plus nette de son rôle de dirigeant dans les situations de croissance ; qu’il est nécessaire pour le dirigeant de prévoir des phases de réflexion sans tomber dans le piège des actions immédiates souvent exigées par le contexte de croissance. Le dirigeant doit accepter par ailleurs de revoir son mode de management et sa vision stratégique. L’expérience de croissance donne au dirigeant un jugement plus affiné qui lui permet de saisir les opportunités nouvelles, grâce notamment à une plus grande complexité cognitive qui lui permet aussi d’analyser les situations ambiguës ou incertaines. Enfin, notre recherche propose que l’expérience de croissance donne au dirigeant un jugement éclairé qui lui permet de mieux intégrer l’avis des collaborateurs et les effets de l’expérience positive et pas uniquement ceux issus des échecs ou des expériences jugées négatives.

  • Titre traduit

    The influence of the manager growth experiments on his decision making : an endogenous approach towards growing businesses


  • Résumé

    As demonstrated by Hambrick and Mason (1984) in their Upper Echelons Theory, decisions, strategies and actions of the manager based on their experience and their personality have an impact on the performances of their business and hence on the growth of the latter.The theory of the higher levels (Hambrick and Mason, 1984) demonstrates that leaders act according to i) their interpretations of the strategic situation they are exposed to ; ii) experience and personality, as interpretations are based on those. The leaders therefore interpret the stimuli and take action through filters that are their cognitive patterns. Therefore, their personality, values and experience would be the base of their decisions and would condition the performances of their business.Hambrick and Mason (1984), however, report that the relationship "experience of the manager-company growth" can be reversed: the growth of the company itself can influence the characteristics of the management team or officer.Mintzberg et al. (1999, p.160) also say about the leaders : « experience build their knowledge, which in turn build their future experiences. » Our research is in strategic management and aims to inform debates over decision making of managers. It is enrolled in the course of cognitive science and specifically addresses issues inherent in the managerial cognition. In order to meet our research objectives, a survey was conducted among managers in France. In this investigation, the influence of the growth experiments on decisions is apprehended through cognitive mapping method. Our data are based on 25 leaders, representing 41 experiments, a manager can count several experiments. The collection of data necessary for establishing cognitive maps was achieved through written submissions to answer the research question posed by the managers participating in inter-company training offer.We choose to use in our research an abductive approach articulating theoretical and empirical approaches. We wanted, at first, in a deductive approach based on a logical rebuttal, to compare proposals from the literature review and initial conceptual model to data collected from the leaders through the construction of their cognitive map. Then, in a second step, the analysis of cognitive maps have revealed other ignored by the proposals from the literature items, to define new proposals which usefully complement our model. We obtained an effects analysis model of the growth experience of the process of decision making. The results of this thesis suggest that the growth experience, whether positive or negative, causes learning in decision making or "decision-learning", which establishes a new dynamic capacity management in the development of the company. Our results suggest that learning through experience growth gives the leader a clearer perception of his leadership role in growth situations; it is necessary for the leader to provide reflection phases without falling into the trap often required immediate action by the growth environment. The leader must also agree to review its management style and strategic vision. The growth experience gives the leader a more refined judgment allowing it to seize new opportunities, including through greater cognitive complexity that also allows him to analyze ambiguous or uncertain situations. Finally, our research suggests that the growth experience gives the leader a reasoned judgment that allows them to better integrate the views of employees and the effects of the positive experience, not just those from failures or deemed negative experiences.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2025

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.