Etude contrastive de la prosodie audio-visuelle des affects sociaux en chinois mandarin vs.français : vers une application pour l'apprentissage de la langue étrangère ou seconde

par Yan Lu

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Didier Demolin et de Véronique Aubergé.

Soutenue le 22-01-2015

à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale langues, littératures et sciences humaines (Grenoble) , en partenariat avec Grenoble Images Parole Signal Automatique (laboratoire) et de Grenoble Images Parole Signal Automatique (laboratoire) .

Le président du jury était Laurent Besacier.

Le jury était composé de Wentao Gu, Albert Rilliard.

Les rapporteurs étaient Anna De Meo, Jürgen Trouvain.


  • Résumé

    Se distinguant des expressions émotionnelles qui sont innées et déclenchées par un contrôle involontaire du locuteur au sein d'une communication face-à-face, les affects sociaux émergent plutôt de manière volontaire et intentionnelle, et sont largement véhiculés par la prosodie audio-visuelle. Ils mettent en circulation, entre les interactants, des informations sur la dynamique du dialogue, la situation d'énonciation et leur relation sociale. Ces spécificités culturelles et linguistiques de la prosodie socio-affective dans la communication orale constituent une difficulté, même un risque de malentendu, pour les apprenants en langue étrangère (LE) et en langue seconde (L2). La présente thèse se consacre à des études intra- et interculturelles sur la perception de la prosodie de 19 affects sociaux en chinois mandarin et en français, ainsi que sur leurs représentations cognitives. Son but applicatif vise l'apprentissage de la prosodie des affects sociaux en chinois mandarin et en français LE ou L2. Le premier travail de la thèse consiste en la construction d'un large corpus audio-visuel des affects sociaux chinois. 152 énoncés variés dans leur longueur, leur morpho-syntaxe et leur représentation tonale sont respectivement produits dans les 19 affects sociaux. Sur la base de ce corpus, sont examinées l'identification et les confusions perceptives de ces affects sociaux chinois par des natifs, des français et des vietnamiens (comme groupe de référence), ainsi que l'effet du ton lexical sur l'identification auditive des sujets non natifs. Les résultats montrent que la majorité des affects sociaux chinois est perçue de manière similaire par les sujets natifs et les sujets non natifs, cependant certains décalages perceptifs sont également observés. Les tons chinois engendrent des problèmes perceptifs des affects sociaux autant pour les vietnamiens (d'une langue tonale) que pour les français (d'une langue non tonale). En parallèle, une analyse acoustique permet de mettre en évidence les caractéristiques principales de la prosodie socio-affective en chinois et d'étayer les résultats perceptifs. Ensuite, une étude sur les distances conceptuelles d'une part, et psycho-acoustiques d'autre part, entre les affects sociaux est menée auprès de sujets chinois et de sujets français. Les résultats montrent que la plupart des connaissances sur les affects sociaux sont partagées par les sujets, quels que soient leur langue maternelle, leur genre ou la manière de présenter les affects sociaux (concepts ou entrées acoustiques). Enfin, le dernier chapitre de la thèse est consacré à une étude contrastive sur la perception multimodale des affects sociaux en chinois et en français LE ou L2. Il est constaté que la reconnaissance des affects sociaux est étroitement liée aux expressions elles-mêmes et à la modalité de présentation de ces expressions. Le degré d'acquisition de la langue cible du sujet (débutant ou intermédiaire) n'a pas d'impact significatif à la reconnaissance, dans le cadre restreint des niveaux étudiés.

  • Titre traduit

    Constrastive study of audio-visual prosody of social affects in Mandarin Chinese vs.French : an application for foreign or second language learning


  • Résumé

    In human face-to-face interaction, social affects should be distinguished from emotional expressions, triggered by innate and involuntary controls of the speaker, by their nature of voluntary controls expressed within the audiovisual prosody and by their important role in the realization of speech acts. They also put into circulation between the interlocutors the social context and social relationship information. The prosody is a main vector of social affects and its cross-language variability is a challenge for language description as well as for foreign language teaching. Thus, cultural and linguistic specificities of the socio-affective prosody in oral communication could be a difficulty, even a risk of misunderstanding, for foreign language and second language learners. This thesis is dedicated to intra- and intercultural studies on perception of the prosody of 19 social affects in Mandarin Chinese and in French, on their cognitive representations, as well as on Chinese and French socio-affective prosody learning for foreign and second language learners. The first task of this thesis concerns the construction of a large audio-visual corpus of Chinese social affects. 152 sentences with the variation of length, tone location and syntactic structures of utterances, have been incorporated with 19 social affects. This corpus is served to examine the identification and perceptual confusion of these Chinese social affects by native and non-native listeners, as well as the tonal effect on non-native subjects' identification. Experimental results reveal that the majority of social affects are similarly perceived by native and non-native subjects, otherwise, some differences are also observed. Lexical tones lead to certain perceptual problems also for Vietnamese listeners (of a tonal language) and for French listeners (of a non-tonal language). In parallel, an acoustic analysis investigates the production side of prosodic socio-affects in Mandarin Chinese, and allows highlighting the more prominent patterns of acoustical variations as well as supporting the perceptual resultants obtained on the same expressions. Then, a study on conceptual and psycho-acoustic distances between social affects is carried out with Chinese and French subjects. The main results indicate that all subjects share to a very large extent the knowledge about these 19 social affects, regardless of their mother language, gender or how to present social affects (concept or acoustic realization). Finally, the last chapter of thesis is dedicated to the differences in the perception of 11 Chinese social affects expressed in different modalities (audio only, video only and audio-visual) for French learners and native subjects, as well as in the perception of the same French socio-affects for Chinese learners and native subjects. According to the results, the identification of affective expressions depends more on their affective values and on their presentation modality. Subject's learning level (beginner or intermediate) does not have a significant effect on their identification.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.