Regional music goes digital : challenges of the Garhwali music industry (North India)

par Florence Nowak

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Catherine Servan-Schreiber.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS .

  • Titre traduit

    La musique régionale dans le tournant numérique : les enjeux pour l'industrie musicale du Garhwal (Inde du Nord)


  • Résumé

    Ma thèse porte sur l'industrie musicale du Garhwal, une région himalayenne de l'Inde du Nord. Une importante production en dialecte local étiquetée « garhwali music » ou « garhwali geet » s'y est développée depuis les années 1950, d'abord sous forme de cassettes, puis de disques compacts et de clips vidéo ; mais après un développement important de la diffusion numérique dans les années 2000, la production semble à présent être entrée en crise. Concomitamment, la création de l'état d'Uttarakhand en 2001 a suscité la mise en place d'une politique culturelle régionale, tandis que la généralisation de la musique en ligne a remis en cause le modèle économique de ce marché de niche. Par l'approche ethnographique de l'industrie locale, j'ai souhaité rendre compte des facteurs qui déterminent le dynamisme et les difficultés de la musique garhwalie au-delà de l'explication macro-économique du tournant numérique et du « piratage ». Cette analyse anthropologique a mis au jour des problématiques transversales émergées du terrain : la nature ambiguë de ce répertoire à la fois patrimoine collectif et produit culturel, les conflits interpersonnels et sociaux au sein du milieu, ou encore l'importance de la migration et notamment de la diaspora. En suivant ces dilemmes contemporains du point de vue des acteurs de l'ensemble de la chaîne de musicale, j'ai tenté de dégager les enjeux collectifs qu'ils posent pour la musique régionale populaire.


  • Résumé

    This is a study of the musical industry of Garhwal, a Himalayan area in North India. An important production labeled as "Garhwali music" or "Garhwal geet" and sung in the Garhwali dialect has been developing locally since the 1950s, firstly in the form of cassettes, then of compact discs and video clips. However, after an important upswing of the digital diffusion in the early 2000s, the production now seems to have entered a state of crisis. Concomitantly, the creation of the state of Uttarakhand (including the division of Garhwal) in 2001 triggered the implementation of a regional cultural policy, while the generalization of online music circulation challenged the economic model of this niche market. Through an ethnographic approach of the local industry, I wished to account for the factors that determine the dynamism and the difficulties of Garhwali muusic since the digital turn beyond a mere macro-economic explanation centered on "piracy". This anthropological analysis shed light on transversal issues that emerged directly from the field: notably, the ambiguous nature of a repertoire that is both a collective heritage and a cultural product; the interpersonal and social tensions that shape this environment; and the crucial role of migration patterns. By following such contemporary dilemmas faced by the actors of th entire production chain, I sought to draw the collective issues that regional popular music is facing today.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (xxii-502, iv-97 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 475-501, p. 85-97. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.