Le vivant dans le discours sur la pluralité des Mondes : l'exemple de l'oeuvre de John Wilkins (1614-1672)

par Claire Bouyre

Thèse de doctorat en Epistémologie et histoire des sciences

Sous la direction de Pascal Duris.

Soutenue le 06-11-2015

à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sciences et Environnements (Pessac, Gironde) , en partenariat avec Sciences, Philosophie, Humanités (Bordeaux) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Seidengart.

Le jury était composé de Violaine Giacomotto-Charra.

Les rapporteurs étaient Olivier Perru, Maria Susana Seguin.


  • Résumé

    En 1638, paraît en Angleterre un ouvrage de John Wilkins (1614 - 1672), traitant de la pluralité des Mondes et plus précisément de la découverte d’un nouveau Monde : la Lune. Grâce à une argumentation dialectique, l’auteur tente de montrer la similarité entre la Terre et notre satellite. Il s’appuie pour cela sur le modèle copernicien et sur les observations astronomiques de Galilée. De cette similarité, en résulte, selon lui, l’idée que la Lune est peut-être habitée comme la Terre, par des êtres qu’il nomme Sélénites. Il ajoute qu’il serait possible de s’y rendre, et de commercer avec les habitants. L’objectif de cette thèse est d’étudier la place des sciences du vivant dans les théories sur la pluralité des Mondes, principalement dans l’œuvre de John Wilkins, et les différentes implications littéraires, théologiques et philosophiques qui en découlent.

  • Titre traduit

    The discourse on the living and the plurality of worlds : some examples from the work of John Wilkins (1614-1672)


  • Résumé

    In 1638, a book is published in England by John Wilkins (1614-1672), dealing with the plurality of Worlds, and more specifically the discovery of a New World: the Moon. With a dialectical reasoning, the author tries to show the similarities between the Earth and the Moon. For this he uses the Copernican model and astronomical observations of Galileo. From these similarities, Wilkins suggests the idea that the moon could be harboring living beings like Earth and then conjecture on the nature of its inhabitants, the Selenites. He writes that it may be possible one day to reach the Moon and trade with its inhabitants. The purpose of our work is to study the living in the discourse on the plurality of worlds, and observe its place in the work of Wilkins.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Université de Bordeaux [diffusion/distribution] à Bordeaux

Le vivant dans le discours sur la pluralité des Mondes : l'exemple de l'oeuvre de John Wilkins (1614-1672)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Université de Bordeaux [diffusion/distribution] à Bordeaux

Informations

  • Sous le titre : Le vivant dans le discours sur la pluralité des Mondes : l'exemple de l'oeuvre de John Wilkins (1614-1672)
  • Détails : 2 vol. (541 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.